Vers un monde équitable et durable

Technion - Israel Institute of Technology

DÉCOUVRIR

L'Association Technion France

DÉCOUVRIR

Le Technion, Israel Institute of Technology

Une université de recherche en sciences et technologies, parmi les dix meilleures au monde, dédiée à la création de connaissances et au développement du capital humain et du leadership, pour l'avancement de l'État d'Israël et de toute l'humanité.

Inauguré en 1924, le Technion est la première Université et Ecole d'Ingénieur en Israël, avec parmi ses pères fondateurs Albert Einstein. Située sur le mont Carmel à Haïfa, elle a pour mission dès sa création en 1912, de former dans les domaines scientifiques et technologiques les hommes et les femmes de l'Etat en devenir. Ainsi, dès ses débuts, le Technion affiche clairement sa vocation : celle de contribuer aux progrès d’Israël, et de l’humanité toute entière, par la science. 

Le Technion compte de nos jours 18 départements académiques et plus de 100 programmes d’enseignement supérieur. L’université offre la possibilité aux étudiants de poursuivre une formation de deuxième ou de troisième cycle, ainsi qu’un cycle postdoctoral.

Le Technion,  propose principalement des programmes de recherche dans les domaines de la science, de l’ingénierie, de la médecine, de la gestion industrielle, de l’architecture, de l’urbanisme, de l’intelligence artificielle, et de l’informatique.

Avec plus de 14 000 étudiants chaque année, 60 centres de recherche et trois Prix Nobel de Chimie attribués à quatre de ses professeurs, le Technion est selon le prestigieux classement de Shanghai 2019, la 57ème université mondiale en Ingénierie.

Grâce à la variété et l’excellence de ses programmes dans les sciences et les technologies de pointe, le Technion attire à la fois la jeunesse israélienne et étrangère.

Les diplômés du Technion occupent en effet une place de premier plan dans le secteur industriel mondial et israélien, ainsi que des fonctions éminentes dans les organismes gouvernementaux et académiques.
Ainsi, 51% de l’export industriel israélien est réalisé par des sociétés détenues par des diplômés du Technion, et 41 de ses alumnis figurent au Dun & Bradstreet’s List du Top 125 Business leader.

L’université a noué de nombreux partenariats académiques avec les plus grandes universités internationales, et compte aujourd’hui deux campus à l’étranger (Jacobs Technion - Cornell Institute à New York aux Etats-Unis, et l’Institut de Technologie Technion Guangdong (ITGT) à Guangdong en Chine). Ainsi, le Technion, véritable MIT du Moyen-Orient, berceau de l’Innovation, s’est affirmé comme un acteur essentiel de la Start-up Nation. En effet, le Technion a su créer - et agréger les conditions exceptionnelles de sa réussite, en faveur de l’Education, l’Excellence, l’Innovation, le développement de la science pour le progrès de l’humanité.

Le Technion s’est donné pour mission d’améliorer sa résonance internationale et le nombre de ses collaborations dans le monde industriel, afin de promouvoir sa technologie de pointe essentielle à l’avenir de l’Etat d’Israël.

Visiter le site du Technion


Le Technion fait partie de l'alliance des universités EuroTech - partenariat stratégique entre les principales universités de science et de technologie : Université technique du Danemark (DTU), École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL), École Polytechnique (L'X), Technion - Israel Institute Of Technology, Université de technologie d'Eindhoven (TU/e) et l'Université technique de Munich (TUM).

SA MISSION : L'Alliance des universités EuroTech est un partenariat stratégique entre les principales universités européennes de science et de technologie qui s'engagent à atteindre l'excellence dans la recherche et l'éducation, en développant conjointement des solutions aux grands défis de la société. L'alliance combine les forces complémentaires de ses universités partenaires pour réaliser conjointement des initiatives à grande échelle et à fort impact pour la société et l'industrie dans un contexte international. Elle s'engage avec tous les acteurs de la société pour sensibiliser aux possibilités offertes par la science et la technologie.
CAMPUS DE TEL-AVIV : TECHNION - AZRIELI SARONA

Créé en 1958, la division du Technion dédiée à la formation professionnelle et continue opère au sein du complexe de Sarona (campus Technion-Azrieli Sarona) depuis 1958, grâce au don de la fondation Azrieli. Ce campus est spécialisé dans la gestion et le management, et en particulier sur les sujets liés aux nouvelles technologies, à l'innovation et l'entrepreneuriat. Ainsi, diplômés du Technion, dirigeants, managers, cadres et jeunes professionnels, issus notamment des secteurs de l'informatique, la cybersécurité, les systèmes d'information,l'entrepreneuriat, l'immobilier etc. participent à des formations pratiques, des cours, des ateliers et des programmes d'apprentissage pour développer leurs carrières et monter en compétences.

Le Technion, Israel Institute of Technology

Le mot du président
Le Professeur Uri Sivan, Président du Technion depuis Octobre 2019, spécialisé dans les nanotechnologies et inventeur de la Nanobible, s’exprime : 
" Le Technion est aujourd'hui plus fort que jamais et nous devons en tirer parti pour mettre en œuvre de profondes réformes de notre structure de recherche, de nos programmes, de nos méthodologies d'enseignement et de notre collaboration avec l'industrie. Les grands défis du XXIe siècle - la santé humaine, l'énergie, l’environnement, la durabilité, la fabrication de pointe et l'éducation exigent une approche multidimensionnelle. Notre succès sera lié à notre capacité à créer la synergie nécessaire pour faire face aux défis auxquels l'humanité est confrontée. L’éducation changera radicalement. Toutes les connaissances sont à notre portée et les universités devront se réinventer dans un monde où l'information est accessible à tous et mise à jour de façon exponentielle. Les valeurs universelles d'égalité, de pluralisme, de tolérance, de liberté de parole, d'intégrité et de recherche de la vérité, qui sont constamment remises en question, sont le souffle de la vie universitaire et doivent être défendues "


La Recherche

Le rapprochement entre les domaines de la science et de la technologie, a généré le développement par le Technion d'enseignements pluridisciplinaires.

Outre ses 60 Instituts et Centres de Recherche, le Technion a créé des Centres d’Excellence qui constituent une structure organisationnelle souple pour répondre aux nouvelles priorités du pays. Lorsqu’un domaine est considéré comme vital, le Technion concentre les efforts de ses meilleurs universitaires afin de leur permettre de partager leurs découvertes, innovations et progrès accomplis. Des découvertes majeures ont ainsi été réalisées au Technion, telle que la modélisation de l’algorithme Ziv-Lempel .

Trois prix Nobel de Chimie ont été décernés à des professeurs du Technion pour leurs recherches. En 2004, Aaron Ciechanover et Avram Hershko ont été récompensés pour leurs travaux sur l’Ubiquitine. En 2011, Dan Shechtman a reçu le Prix Nobel de Chimie pour sa découverte des quasi-cristaux. En 2013, Arieh Warshel, alumni du Technion, reçoit à son tour le Prix Nobel pour la modélisation des réactions chimiques.

La Fondation pour la Recherche et le Développement du Technion créée en 1952, a pour objectif de parrainer la Recherche au Technion et de favoriser la mise en place d’Essais Industriels. Elle a pour but d’encourager le transfert de technologie entre scientifiques du Technion et du secteur industriel.

Lors de la séance de clôture de la réunion du Board of Governors du Technion 2017 (Comité de Direction), la Fondation pour la Recherche et le Développement du Technion et UG Capital Management Ltd (UGC), ont annoncé la création d’un fonds de venture capital d’une hauteur de 200 millions de dollars, pour soutenir la création de start-up dont le savoir technologique est issu du Technion.

L'Entrepreneuriat

Le lien entre l’innovation et l’entrepreneuriat est crucial au Technion.

Elle est ainsi la première université à s’être dotée d’un bureau de transfert de technologies.
L'esprit entrepreneurial est au cœur de la politique éducative du Technion. En plus d'enseignements théoriques traditionnels, la mise en pratique des connaissances est encouragée grâce à des programmes spécifiques où l'expérimentation est valorisée.

Le Technion compte la plus grande concentration de créations de start-up au sein de l’écosystème israélien. Entre 1995 et 2014, plus de 1 602 start-up ont été créées par des élèves du Technion, générant parmi les technologies les plus innovantes au monde, et plus de 100 000 emplois en Israël.

Ainsi, 42 des 72 sociétés israéliennes cotées au NASDAQ ont été fondées ou dirigées par des anciens étudiants du Technion. A titre d’exemple, Given Imaging, société pionnière dans le développement des pilules intelligentes a été rachetée en 2013 pour 868 millions de dollars par la société américaine Covidien.

De plus, la Fondation pour la Recherche et le Développement du Technion possède le droit de commercialiser la propriété intellectuelle de l'université. Ainsi, chaque mois un comité se réunit afin de décider quels brevets seront déposés. De la même manière, il existe plusieurs fonds internes mis à la disposition de l'Unité Commerciale du Technion afin d’accélérer le financement de ses projets de recherche.

L’enseignement pluridisciplinaire proposé au Technion offre la possibilité aux étudiants d’appréhender le monde de l’entrepreneuriat.

Enfin, l'incubateur du Technion joue un rôle clé dans l’émergence de nouvelles pépites technologiques et scientifiques. 

THE DRIVE ACCELERATOR

"The Drive" est un programme d’accélération du Technion d’une durée de neuf mois qui permet d’aider les start-up à répondre à leurs besoins en termes de vision, de réseau et de cadre de travail.
L’ accélérateur "The Drive" a décidé de se positionner sur des secteurs technologiques bien ciblés : Information et Communication Technologique (réseau, téléphonie), Intelligence Artificielle, Cybersécurité, Big-Data, Robotique.
En plus de son incubateur, des programmes novateurs existent au Technion pour répondre à cet objectif.

Pour plus d'informations, consulter le site du Technion Drive

TECHNION TRANSFER TECHNOLOGY (T3)

Le T3 est l’entité du Technion qui fait le lien entre le monde scientifique du Technion et l'écosystème entrepreneurial, pour permettre l’introduction réussie d’une innovation sur le marché. Il permet d’établir des liens avec des membres transverses de l’écosystème israélien. Le T3 permet l’établissement de partenariats stratégiques entre les membres du Technion et des entreprises afin de leur permettre de développer leurs projets. Depuis sa création, 40 accords commerciaux ont été conclus, 640 brevets ont été déposés et $33 millions de revenus ont été générés, par les start-up qui sont passées par le T3.

Pour plus d'informations, consulter le site du T3 - Technion Technology Transfer

BRONICA ENTREPRENEURSHIP CENTER

Le Bronica Center, créé en 2004, a pour mission d’initier les étudiants à la dimension commerciale du développement d’une innovation technologique. Plus de 500 étudiants assistent à des cours d'entrepreneuriat au sein du Bronica Center. Cette recherche interdisciplinaire permet de confondre les différentes compétences et de créer des synergies porteuses de projets toujours plus novateurs. Depuis sa création, 4 exits ont été valorisées à plus de $120 millions, 215 applications sont développées par mois et $135 millions de fonds ont été levés.

Pour plus d'informations, consulter le site du Bronica Entrepreneurship Center.

Le Drive, le T3, le Bronica Center Entrepreneurship, sont des moyens pour répondre aux besoins des étudiants dans leur projet d’entrepreneuriat. Ils sont accompagnés, guidés, conseillés pour faire de leur technologie, un produit marketable sur les marchés mondiaux.

Le Développement à l'international

Le Technion possède deux campus internationaux hors d'Israël.

JACOBS TECHNION-CORNELL INSTITUTE - JTCI

En 2011, le Technion remporte aux côtés de l’université de Cornell, université de de la Ivy League américaine, le concours de la ville de New York, pour la création d’un campus universitaire dédié aux technologies et à l'entrepreneuriat, sur l'île Roosevelt, située entre Manhattan et le Queens.

Partenariat d’exception, l’université dont les premiers cours ont débuté à la rentrée 2017, a pour ambition de créer un nouveau pôle d’innovation et de recherche dans le monde. D’après plusieurs estimations, il devrait générer sur le long terme un développement économique de 23 milliards de dollars.

Consulter le site du Jacobs Technion Cornell Institute - JTCI

GUANGDONG TECHNION ISRAEL INSTITUTE OF TECHNOLOGY - GTIIT

Créée en 2015, l’université du Guangdong Technion de Shantou en Chine, résulte d’une collaboration d’excellence formée entre le Technion et la Shantou University; avec le soutien de la Fondation Li Ka Shing, du Gouvernement populaire de la province du Guangdong, et de la municipalité de Shantou.

L’université est composée d’une faculté d’Ingénierie et de Sciences. Elle a pour but de développer un écosystème de recherche innovant, notamment sur des thématiques telles que celles de la GreenTech ou de la BioTech.   
Par ailleurs, le Technion a signé des accords de coopération avec d’importants instituts de recherches internationaux et d’universités, notamment avec l’Ecole Polytechnique en France, ou encore les Instituts Technologiques de Tokyo.

Le Technion accueille un nombre important d’étudiants étrangers dans le cadre d’échanges universitaires, et encourage ses propres étudiants à poursuivre une partie de leur formation à l’étranger. Les programmes du Technion sont ouverts à tous les étudiants ayant fait preuve d’un excellent niveau académique (cf. rubrique « étudier »).

Consulter le site du Guangdong Technion Israel Institute of Technology - GTIIT

PRIX 
NOBELS

Trois prix Nobel de Chimie ont été décernés à des professeurs du Technion pour leurs recherches. En 2004, Aaron Ciechanover et Avram Hershko ont été récompensés pour leurs travaux sur l’Ubiquitine. En 2011, Dan Shechtman a reçu le Prix Nobel de Chimie pour sa découverte des quasi-cristaux. En 2013, Arieh Warshel, alumni du Technion, reçoit à son tour le Prix Nobel pour la modélisation des réactions chimiques.

Les Professeurs Avram Hershko et Aaron Ciechanover, avec le Professeur Irwin Rose de l’Université de Californie à Irvine, reçoivent en Décembre 2004 à Stockholm le premier Prix Nobel décerné à des Israéliens en sciences, pour leur découverte de la molécule baptisée « ubiquitine » et de son rôle dans la dégradation des protéines intracellulaires. En effet, ils ont montré que cette dernière n'est pas aléatoire, et se produit dans le cadre d’un processus contrôlé durant lequel certaines protéines, amenées à se détériorer, sont marquées par l’ubiquitine. Leur travail a mis en lumière certains mécanismes impliqués dans des maladies telles que le cancer du col de l’utérus et la fibrose kystique. Il a conduit au développement d'un médicament anti-cancer, Velcade, pour une utilité dans le traitement du myélome multiple. 

En 2011, Dan Shechtman reçoit le prix Nobel de Chimie pour sa découverte du quasi-cristal, un solide qui possède un spectre de diffraction semblale aux cristaux classiques, mais dont la structure n'est pas périodique. La découverte du Professeur Shechtman démontre, en mettant en lumière le modèle mathématique de cet arrangement d’atomes nouveau, l’existence d’une structure cristalline nouvelle, qui semblait auparavant impossible. Aujourd'hui, les scientifiques peuvent répertorier des centaines de matériaux avec la structure découverte. 

En 2013, Arieh Warshel, diplômé du Technion, reçoit à son tour le prix Nobel de chimie, pour sa modélisation de réactions chimiques. En effet, celui-ci a développé, accompagné des chercheurs Michael Levitt et Martin Karplus, « des modèles multi échelles pour les systèmes chimiques complexes ». Il s’agit de modèles informatiques de molécules, qui permettent des simulations prédisant les résultats d’expériences scientifiques traditionnelles. Ceux-ci « posent les bases des programmes puissants qui sont utilisés pour comprendre et prédire les processus », selon l’Académie Royale des Sciences de Suède. 

L'Association Technion France

Le Technion France (Association Technion France), est la représentation du Technion - Israel Institute of Technology en France, en Suisse Romande, en Belgique et au Luxembourg.

Il a pour mission de promouvoir le Technion auprès de l'écosystème français : dans les milieux scientifiques, académiques, industriels et économiques, institutionnels et publics, et de faire connaître les réalisations et les projets du Technion dans les domaines de la recherche scientifique et technologique et de l’innovation.

Le Technion France entend également favoriser l'établissement de rapports étroits entre ces milieux et l'ensemble des scientifiques, enseignants et étudiants du Technion, pour le développement de la coopération sur des sujets d'intérêt commun. Pour ce faire, il est actif dans le développement de partenariats concrets et pérennes entre les éco-systèmes français et israélien sur des projets de recherche collaboratifs.

Il multiplie à cet effet les coopérations industrielles avec des entreprises françaises de renommée mondiale. Notamment, Véolia, Total, Havas, ou encore Servier, Arkema, SEB Alliance et Alstom ont déjà investi dans les multiples projets de Recherche et de Développement du Technion.

L’association a également pour vocation de collecter des fonds, pour apporter un soutien matériel et financier au Technion, afin de favoriser son développement et sa recherche, et apporter une aide aux étudiants.

Grâce à l’action du Technion France, l’accélérateur « the Drive » du Technion ainsi que de nombreuses start-up israéliennes ont pu bénéficier d’investissements leur permettant de se développer. De même, il a permis la mise en place de nombreux programmes de fellowship et de scholarship.

Enfin, il constitue un relais d’information pour les futurs étudiants français qui souhaitent se former au Technion, afin de les orienter et de les aider à appréhender les procédures d'admission. Le Technion France a mis en place de nombreux partenariats académiques (Accords-cadres en faveur notamment de cotutelles de thèses, de la mobilité des étudiants, de doubles diplômes…) entre le Technion et les écoles et universités françaises de renom, telles que, notamment, l’Ecole Polytechnique, l’Institut Mines Télécom, Paris Sciences & Lettres, ou encore l'Université Paris Saclay.

Le Technion France est devenu un acteur incontournable de la rencontre des écosystèmes français et israélien, par l'organisation de colloques et manifestations scientifiques, par l’organisation de délégations ciblées d’acteurs français en visite au Technion et par son rôle actif dans la démocratisation de la recherche. Le Technion France joue également un rôle de relais d’information et de networking, favorise les synergies et assure une veille technologique de qualité.

Les "Learning expedition" qu’organise le Technion France offrent la possibilité à des "decision makers" de grands groupes industriels français, ou à des étudiants, de découvrir le Technion, ses professeurs, recherches et laboratoires, en lien avec leurs centres d’intérêt, ainsi que l'écosystème israélien.

Le Technion France organise également chaque année un colloque scientifique, initié en 2007 par Muriel Touaty, ancienne Directrice générale, qui réunit chercheurs, professeurs, ingénieurs, chefs d’entreprise, membres de grands groupes, acteurs politiques et membres académiques des deux écosystèmes, français et israélien. L’événement reçoit chaque année le Haut Patronage du Président de la République.

Enfin, le concept innovant du Connected Lab (ou Showroom des startups) permet, lors de l’évènement annuel, à des start-uppers israéliens et français de se rencontrer, d'échanger et de partager leurs technologies novatrices.

BOARD OF STUDENTS DU TECHNION FRANCE


Le Technion France a lancé en 2020 un Board des étudiants issus de grandes écoles et universités françaises. Il s'agit du premier board inter-écoles d'excellence en faveur de la promotion des liens entre les deux écosystèmes d'innovation : français et israélien, et de l’innovation responsable.

Pour en savoir plus

L'ÉQUIPE

Valérie Sabah

Directrice Générale

Je souhaite porter la vision du Technion qui consiste à favoriser le développement de connaissances en sciences et technologies en faveur des progrès de l’humanité. Cet engagement s’étend nécessairement à la protection de la planète et vise la pérennité de l’Homme.

Le Technion France entend participer à la volonté commune de faire de demain un monde équitable et durable.

Guila Levy

Chargée de Mission - Project Manager

« Si j’étais une technologie, je serais le système développé par le Technion capable d'extraire de l'eau propre à partir de l'air - et ce même dans les milieux désertiques, et qui offre ainsi des perspectives prometteuses d'accès à l'eau pour les communautés isolées des pays en voie de développement »

Ambre Lerebourg

Chef de projet marketing et communication

« Si j'étais une technologie, je serais le robot serpent du professeur Alon Wolf : capable de m’immiscer dans les décombres pour sauver la vie de nombreux êtres humains. »

LE COMITÉ DIRECTEUR DU TECHNION FRANCE

      Président : Jacques Lewiner

     Jacques Lewiner est physicien et inventeur. ll est professeur et directeur scientifique honoraire de l'Ecole Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles de la Ville de Paris (ESPCI Paris). Il a déposé un grand nombre de brevets dont beaucoup ont fait l'objet de développements industriels, notamment au travers de licences accordées à des sociétés industrielles ou par la création de start-up souvent fondées avec d'anciens élèves ou chercheurs. Membre de l'Académie des Technologies. Fait Officier de la légion d’honneur en 2020.


    Trésorier : Christian Policard

    Christian Policard est biophysicien et assure des cours dans le programme Volvox en Israël. Il est Associé Fondateur de Biotech Développement Conseils, société de conseil international en biotechnologie qui accompagne dans le monde entier les entreprises innovantes. Il siège aujourd’hui aux Conseils d’Administration de Vidac Pharma (Israël), RDS (Strasbourg), HTID (Paris). Il a été Vice-Président Exécutif et Membre du Comité Stratégique Mondial de Sanofi, Chairman de Cellectis, Directeur à l’Institut Pasteur mais aussi Venture Capitaliste et a participé à la création de nombreuses sociétés principalement en France et Israël.


    Secrétaire général : Philippe Jacob

    Philippe Jacob est avocat de formation internationale, diplômé de l’Institut de Droit Comparé de l’Université de Paris, Boursier Fullbright et Master of Comparative Jurisprudence de la New York University. Ancien membre du Conseil de l’Ordre du Barreau de Paris, Président d’Honneur de l’Union des Jeunes Avocats de Paris et de l’Association Internationale des Jeunes Avocats, Vice-Président et rapporteur de l’Association Européenne des Avocats, Co-rédacteur de l’ouvrage « Au service de la Justice » de l’Association Nationale des Avocats,    Rédacteur d’un ouvrage sur l’évolution de la profession d’avocat en France, Chevalier de l’Ordre National du Mérite.


Paul Amsellem

Paul Amsellem, basé à Montréal, est PDG de Nemapp, cabinet de conseil et d’investissement dans des sociétés mobiles (Madvertise, S4M, Reworld Media, Retency, Cheerz, Vectaury, 50 partenaires, Wemoms, Mindee etc.). En 2011, Paul a été nommé COO de Nokia France, avec pour mandat de développer le partenariat avec Microsoft, et d’accélérer sa part de marché. A rejoint à la même période Ubequity Capital Partners Inc, réseau de banques d’affaires avec des bureaux à Paris, Londres, Toronto, New-York, Los Angeles. Il est diplômé de Paris Dauphine.


Claude Bertrand

Claude Bertrand est Directeur Général de la Recherche et du Développement, Vice-Président Exécutif Recherche et Développement chez Servier. Il est titulaire d’un doctorat en Pharmacie, d’un DEA en Pharmacologie, d’un doctorat des Universités et d’un post-doctorat à l’Université de Californie.


Stéphane Carville

Stéphane Carville est Président du groupe Asmodee, un des acteurs mondiaux majeurs de l’industrie du jeu de société, dans un environnement de forte croissance et avec l’accompagnement de sociétés de private equity. Avant de rejoindre le groupe Asmodee, il a travaillé pendant plus de 15 ans dans des groupes internationaux et start-ups en occupant des fonctions financières et de business développement. Il est diplômé de Paris Dauphine.


Yannick Ouaknine

Yannick Ouaknine dirige l’équipe de recherche développement durable de la Société Générale Global Markets et a rejoint SGCIB en mars 2007. Il est titulaire d’un Bachelor of Business Administration (BBA Hons), d’un MBA de l’École Supérieure de Gestion de Paris (ESG), ainsi que d’un certificat de formation des cadres en Corporate Finance de l’INSEAD.


Sylvie Ouziel

Sylvie Ouziel est Présidente Internationale d’Envision Digital et Directrice Générale de la région Asie-Pacifique, basée à Singapour. Envision group, leader mondial des technologies vertes, conçoit, vend et exploite des éoliennes intelligentes, des batteries alimentées par AIoT et le plus grand système d'exploitation AIoT au monde. Ingénieur de l’Ecole Centrale Paris, elle est également titulaire d’un Kellogg Executive MBA parrainé par Accenture, délivré par la Northwestern University aux États-Unis.


Isabelle Pelletier Bressac

Isabelle Pelletier Bressac est fondatrice et PDG de la société AttLeva, société de conseils en innovation pour les centres académiques de recherche et hospitaliers et business development pour les start-up de biotechnologie et de dispositifs médicaux. Elle a auparavant dirigé durant 12 ans la filiale de transfert de technologie de l’Institut Gustave Roussy. Elle est juriste en droit du commerce international avec une double compétence droit Français et droit Suédois.


François Riahi

François Riahi est Directeur Général de la Holding Financière LOV. Ancien Directeur Général de Natixis, membre du Directoire de BPCE, Président du conseil d’administration de Coface, est diplômé de l’École Centrale Paris, de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, du Stanford Executive Program et ancien élève de l’École Nationale d’Administration.