A la conquête des étoiles !

En 2018, le Technion lancera trois nano satellites dans l’espace, de quoi redéfinir en profondeur le domaine de la technologie.

De manière conjointe, le Technion - Israel Institute of Technology et l’ Agence spatiale israélienne ont fait une annonce majeure pour le secteur spatial. Fin 2018, trois nano satellites seront pour la première fois lancés dans l’espace et voleront en formation contrôlée.

La formation satellitaire sera lancée par la société néerlandaise Innovative Solutions In Space, spécialisée dans le lancement de nanosatellites sur le PSLV indien (Polar Satellite Launch Vehicle).

Le projet Adelis-SAMSON a été développé ces dernières années par une équipe de chercheurs dirigée par le professeur Pini Gurfil, directeur de l’Asher Space Research Institute et membre de la faculté d’ingénierie aérospatiale Technion, et avec le soutien de la Fondation Adelis et de l’Agence spatiale israélienne.

L’objectif du projet est de prouver qu’un groupe de satellites peut voler en formation contrôlée pendant un an en orbite à une altitude d’environ 600 kilomètres.

Une Technologie israélienne révolutionnaire

 » La technologie israélienne démontre une fois de plus son caractère innovant », a déclaré le ministre des Sciences et de la Technologie, Ofir Akunis. « Nous sommes fiers de faire partie de ce projet phare, qui représente une contribution significative à l’avancement de l’aérospatiale israélienne et à la formation des étudiants dans ce domaine. »

Les satellites seront utilisés pour recevoir les signaux de la Terre et calculer l’emplacement de la source de transmission pour les opérations de recherche et de sauvetage, la télédétection et la surveillance de l’environnement. La taille de chacun des satellites est de 10 sur 20 par 30 cm, environ la taille d’une boîte à chaussures, et ils pèsent un total d’environ 8 kg. Les satellites seront équipés de dispositifs de mesure, d’antennes, de systèmes informatiques, de systèmes de contrôle et de dispositifs de navigation.

Le logiciel de vol et les algorithmes ont été développés dans le laboratoire des systèmes spatiaux distribués de Technion.

Les prochains objectifs d’Israël dans l’espace

« La miniaturisation des satellites et la technologie israélienne avancée nous permettront de faire d’Israël un acteur important dans le domaine des nano satellites« , a expliqué le professeur Gurfil. « Le degré d’innovation ici peut être comparé au passage d’un PC à un ordinateur portable, puis à un téléphone mobile, qui offre beaucoup plus de capacités que ses prédécesseurs. 

« Le domaine des nano satellites s’est considérablement développé ces dernières années et le nombre de lancements double chaque année« , a déclaré Avi Blasberger, directeur général de l’Agence spatiale israélienne. « Les coûts de développement et de lancement de tels satellites sont nettement inférieurs à ceux des satellites conventionnels. Dans un proche avenir, nous pouvons nous attendre à observer des réseaux de milliers de nano satellites qui voler au-dessus de la Terre, et qui permettront une communication Internet à haut débit à un coût nettement inférieur à celui d’aujourd’hui. « 

Une technologie « Made in Israel »

La technologie unique du satellite est entièrement «bleu et blanc», fabriquée en Israël: le système de propulsion à base de gaz krypton Rafael sera le premier système au monde à alimenter un minuscule satellite. Le récepteur numérique a été développé par Elta et le système de contrôle de guidage a été développé à l’usine MABAT d’Israel Aerospace Industries en coopération avec des chercheurs du Technion.

En plus du système de propulsion, les satellites accumuleront de l’énergie grâce à des panneaux solaires qui s’étendront depuis les côtés de chaque satellite et serviront d’ailes qui contrôleront la formation de vol sans utiliser de carburant, grâce à la résistance de l’air dans l’atmosphère.

Chacun des nano satellites sera équipée d’un récepteur de signal numérique, l’un des récepteurs les plus complexes jamais conçus pour un nano satellite. Le système de traitement de l’information par satellite et les algorithmes qui contrôlent la formation seront les premiers du genre dans le monde et soutiendront le fonctionnement autonome de plusieurs satellites.

Le système de communications et de navigation comprendra deux récepteurs GPS destiné à la navigation autonome et un système de communication utilisé par les trois nano satellites pour communiquer entre eux et avec la station au sol – un défi important qui a été résolu dans le courant projet. Une fréquence dédiée sera utilisée pour l’envoi de données vers la Terre via le haut débit.

« Si nous parvenons à prouver dans l’espace que le pilotage est possible , a déclaré le professeur Gurfil, « ce sera un coup de fouet pour le développement de petits satellites et de technologies liées à la miniaturisation des composants électroniques, pour un traitement spatial efficace et des systèmes de propulsion spatiale. Les technologies développées dans les nano satellites contribueront à une variété d’applications civiles et feront la promotion de l’industrie aérospatiale israélienne."

 
Pour une meilleure expérience de lecture
veuillez consulter ce site en format portrait, merci :)