"Dans le passé, nous devions développer un véhicule, maintenant nous devons développer un pilote"

L’année 2018 a été porteuse de promesses pour l’équipe "Technion": le premier véhicule autonome du Technion a été lancé

Le premier véhicule autonome du Technion, qui est à un stade avancé d'expérimentation sur les routes du nord d'Israël, a été présenté Jeudi 18 octobre à la conférence sur l'intelligence artificielle de Nvidia gtc en Israël qui s'est tenue au centre de conventions de Tel Aviv. Premier véhicule autonome développé au Technion, il devrait concourir lors du nouveau concours international Formula Technion Driverless.

Les étudiants de la Formule 1 l'ont planifiés et construits dans le cadre du cours "Conception de nouveaux produits" organisé à la Faculté de génie mécanique. Le cours a été créé par le professeur Reuven Katz, qui le dirige aujourd'hui avec le Dr. Haggai Bamberger et Kfir Cohen. Ces dernières années, ces voitures ont concouru à FormulA Students, une compétition internationale à laquelle participent 600 universités du monde entier.

L'année dernière, une nouvelle catégorie a vu le jour : Formula Technion Driverless. Les participants de cette catégorie sont tenus de développer un véhicule sans pilote, qui sera capable de rouler sur un parcours qui ne sera pas connu à l’avance.

Afin de relever ce défi, un groupe d'une vingtaine d'étudiants de la Faculté de Génie Mécanique, de la Faculté de Génie Electrique de Viterbi et de la Faculté d'Informatique ont été mobilisés.

"Dans le passé, nous devions développer un véhicule", explique Alan Alatri, étudiant. Cette année, nous avons recruté des étudiants de toutes les facultés du Technion. Nous avons frappé à toutes les portes des laboratoires qui traitent de domaines pertinents et on a proposé aux étudiants de rejoindre le projet. Ce nouveau défi dans lequel la performance est importante, mais surtout le défi de la conduite autonome. "

Selon Matan Weksler du programme de systèmes autonomes du Technion, le système autonome a été construit sur un véhicule de Formule 1 qui a concouru en Europe en 2016. "Nous avons ajouté un actionnement à la voiture afin que nous puissions la contrôler à l'aide d'un ordinateur."

Le véhicule autonome est basé sur la voiture de Formule 1, qui est entrée dans le top 10 des deux compétitions organisées en Europe en 2016. Les aspects informatiques sont à la charge des étudiants du département d'informatique qui ont développé un simulateur dédié à ce véhicule.

Les trois étudiants - Tom Hirshberg, Amir Biran et Din Zadok - ont mis au point un algorithme en deep Learning permettant au véhicule autonome d'améliorer progressivement la conduite. Ceci est fait en prédisant l'angle de braquage du véhicule. Le lien entre l'algorithme et l'environnement réel est effectué par les caméras installées sur le véhicule et l'ordinateur Drive-PX2 offert par Nvidia. Le nouveau simulateur tient compte de toutes les considérations pertinentes - la météo, la route, la vitesse, etc. Et permet à la voiture d'acquérir une connaissance réelle des facteurs qui l'entourent.Cette connaissance est un avantage important pour la compétition.

Le simulateur a été développé sous la direction du Dr Kira Radinsky du Technion, qui est la scientifique en chef d'eBay en Israël, d'Asheesh Kapoor de Microsoft USA et Boaz Sternfeld du Technion.



A lire également :

Pour une meilleure expérience de lecture
veuillez consulter ce site en format portrait, merci :)