Le prix EMET est décerné au Prof. Moti Segev du Technion

Le Prix EMET 2019 a été décerné cette semaine au Théâtre de Jérusalem par la Ministre de l'égalité sociale Gila Gamliel à 11 chercheurs,parmi lesquels le Professeur Moti Segev du Technion - Institut israélien de technologie, lauréat du Prix EMET en physique et espace.

Le Prix EMET est décerné par la Fondation A.M.N. avec le parrainage du Premier Ministre pour l'excellence académique ou professionnelle et les réalisations ayant un impact de grande portée et pour une contribution spéciale à la société. Son but est de " reconnaître ceux qui considèrent l'excellence comme un mode de vie et la réalisation du potentiel humain comme essentiels à la création d'un monde meilleur pour les générations futures ".

 

Le professeur Segev, 60 ans, est titulaire de la chaire Robert Shillman de la Faculté de physique et l'un des fondateurs du Helen Diller Center for Quantum Science, Matter and Engineering. Après avoir obtenu un baccalauréat et un doctorat de la Faculté de génie électrique de Viterbi, il a entrepris un post-doctorat à Caltech, suivi d'une nomination comme professeur à l'Université de Princeton. En 1998, il est retourné en Israël et au Technion en tant que membre du corps professoral du département de physique. En 2008, il est devenu un professeur distingué, récompensé pour l'excellence de sa recherche et réservé à quelques chercheurs sélectionnés au Technion.

 

Le professeur Segev est un physicien d'avant-garde dans le domaine de l'optique et des lasers et ses travaux scientifiques sont cités dans des dizaines de milliers d'articles scientifiques. Parmi ses récompenses, on peut citer le prestigieux Prix d'électronique quantique (la plus importante récompense européenne dans le domaine de l'optique et des lasers), qu'il a remporté en 2007, le Prix Max Born de l'American Optical Society (2009) et le Prix Arthur L. Schawlow en science des lasers en 2014. Il est membre étranger de l'Académie nationale des sciences (NAS) des États-Unis d'Amérique, membre de l'Académie israélienne des sciences et des humanités et lauréat du Prix d'Israël en physique en 2014.

 

M. Segev a pris la parole lors de la cérémonie au nom des lauréats d'EMET et a déclaré que "Le petit nombre de membres du corps professoral dans le milieu universitaire israélien signifie que chaque membre du corps professoral compte environ 25 étudiants (étudiants de premier et de deuxième cycle).  C'est le pire rapport numérique de la société occidentale. En comparaison, au MIT, à Stanford et à Princeton, le rapport est de 1:12. Il est donc important d'augmenter le nombre de professeurs d'au moins 30 %, peut-être de 50 %. La question qui se pose est donc de savoir si nous avons le bassin de cerveaux humains pour sélectionner d'excellents professeurs. La réponse est positive : il y a aujourd'hui quelque 1 500 Israéliens dans le milieu universitaire aux États-Unis. La plupart d'entre eux y sont restés après leurs études postdoctorales parce qu'ils n'ont pas eu la possibilité de retourner en Israël. Par conséquent, nous devons ajouter des postes pour permettre à plus de chercheurs de trouver du travail dans les universités en Israël après leurs études postdoctorales à l'étranger,et donner une chance à plus de jeunes, au moins 30 % de plus que ce que nous faisons aujourd'hui".

 

Le groupe de recherche, dirigé par le professeur Segev, se concentre sur des projets expérimentaux et théoriques dans de nombreux domaines, notamment la photonique, les lasers et l'électronique quantique. Le groupe est engagé dans la recherche sur les aspects scientifiques fondamentaux qui influencent d'autres domaines de la science (au-delà de la photonique) et dans le développement d'applications touchant le monde de la technologie.

 

L'année dernière (mars 2018-février 2019), le professeur Segev a présenté sept travaux différents, chacun d'entre eux étant révolutionnaire, publiés dans deux des plus grandes revues scientifiques du monde, Nature et Science.

 

Au-delà de ses réalisations personnelles, M. Segev est très fier du succès de ses doctorants et de ses postdoctorants, dont 21 sont des professeurs d'université en Israël et à l'étranger, et de nombreux autres qui occupent des postes de haut niveau en R&D dans l'industrie. Sa candidature pour le Prix EMET de cette année a été soumise par ses anciens étudiants, qui sont maintenant professeurs d'université en Israël.

Aux jeunes chercheurs, le Professeur Segev a déclaré lors de la cérémonie : "Pensez au-delà de l'horizon à des choses auxquelles vous n'avez pas pensé avant. Ayez l'esprit de distinguer entre le principal et le subordonné. Ayez le courage de vous battre pour les vôtres."

Source : https://www.technion.ac.il/en/2019/12/emet-prize-to-dist-prof-moti-segev/

A lire également :

Pour une meilleure expérience de lecture
veuillez consulter ce site en format portrait, merci :)