Le Professeur- assistant Asya Rolls, lauréate du Prix Adelis 2017 pour ses recherches sur le cerveau

Le Prix Adelis a récompensé le professeur-assistant du Technion, Asya Rolls, pour ses travaux novateurs sur les liens qui unissent le système immunitaire et le système cérébral.

La Fondation Adelis créée par André Cohen Deloro ‘zal’ a pour vocation de soutenir l’excellence académique en Israël, particulièrement dans le domaine de la recherche scientifique et  médicale. En 2015, la Fondation a initié le Prix Adelis  pour la Recherche sur le Cerveau en finançant un budget de recherche pour l’innovation en Israël, à hauteur de cent mille dollars, respectant ainsi la vision, la vocation et l’héritage laissé par Monsieur André Cohen Deloro ‘zal’. L’objectif étant d’encourager l’excellence chez les jeunes scientifiques israéliens qui travaillent dans le domaine de la recherche sur le cerveau et d’avancer dans sa compréhension, ses fonctions et ses dysfonctionnements. Ceci dans la mission d’accroitre le rayonnement de la recherche israélienne à l’échelle mondiale.

La recherche sur le cerveau occupe une place de premier ordre dans le monde scientifique.

Pour la troisième édition de son prix, la Fondation Adelis était fière et heureuse d’accueillir une compétition au plus haut niveau d’excellence, qui a opposé des projets de recherche de grande qualité, tous représentatifs du  potentiel de l’innovation israélienne dans le domaine de la recherche sur le cerveau.

Le jury d’honneur était composé de plusieurs figures emblématiques de la recherche israélienne sur le cerveau, tels que le docteur Gal Ifergane, les professeurs Moshe Bar, Illana Gozes, Eilon Vaadia, Jackie Schiller, Rafi Malach, Noam Ziv, Eméritus Amos Korczyn et le professeur Michal Schwartz.

La diversité et la qualité des propositions en lice n’ont pas rendue la tâche facile aux membres du jury.

Le professeur-assistant Asya Rolls s’est vu remettre le prix Adelis de l’édition 2017 par le Président du Technion, le professeur Peretz Lavie, ainsi que par Madame Rébecca Boukhris et Monsieur Sidney Boukhris qui ont représenté la Fondation Adelis en absence du Président de la Fondation et de son épouse, Albert et Claude Deloro. La cérémonie a eu lieu au cours de la semaine qui réunissait les événements du Conseil des gouverneurs du Technion. 

Le professeur Michal Schwartz de l’InstitutWeizmann explique : « Les membres du comité ont été impressionnés par les réalisations passées de Madame Rolls et par son projet de recherche, qui sont les deux critères principaux pour le choix du lauréat. Ses recherches s’intéressent à la façon dont les émotions positives, produites par le système de récompense du cerveau, aident le système immunitaire à combattre les différentes pathologies. Bien que ce concept existe depuis un moment, il n'a jamais été prouvé et les implications de  l’effet  placebo restent un des mystères de ces dernières décennies ».

En 2016, le Prof. Assit. Asya Rolls a publié un papier dans Nature Medecine, dans lequel elle démontre le mécanisme qui relie l’effet placebo à l’activation du système immunitaire. Dans son projet présenté à la Fondation Adelis, elle propose de tester de quelle façon le système de récompense affecte la réponse immunitaire et la lutte contre les tumeurs, une approche particulièrement novatrice.

Asya Rolls a rejoint la Faculté de Médecine Rappaport du Technion en octobre 2012, après avoir terminé une formation postdoctorale à l’Université de Standford. Elle a également obtenu un Doctorat de l’Institut Weizmann, et une Maîtrise du Technion.

Elle est membre de la Fédération des Sociétés Européennes de Neuroscience – Kavli réseau d’excellence (2015-2019). Elle a reçu des budgets de recherche de Fulbright, Rothschild et European Molecular Biology Organization (EMBO), la subvention du Jeune Chercheur de NARSAD, le prix Krill décerné par la Fondation Wolf, et plus récemment la prestigieuse bourse internationale de recherche de l’Institut Médical et de Recherche,  Howard Hughes.

« Les pensées et les émotions ont un impact sur la santé physique » a déclaré Madame Rolls.

« Cette connexion est évidente lorsqu’elle concerne l’émergence de maladies liées au stress, ou le rétablissement qui suit l’administration d’un traitement placebo. Néanmoins, cet aspect physiologique fondamental reste largement inexploré. L’objectif de notre laboratoire est de découvrir les mécanismes physiologiques qui sous-tendent la connexion entre le cerveau et le système immunitaire. En comprenant cette connexion, nous serons en mesure d’utiliser le potentiel du cerveau pour créer de nouveaux traitements ».

« Les émotions et les pensées sont reflétées de manière spécifique par l’activité cérébrale. Nous avons développé une nouvelle plate-forme expérimentale qui décrit de quelle manière l'activité cérébrale affecte le système immunitaire et nous avons appliqué cette plate-forme à la découverte du potentiel  mécanisme de l’effet placebo. Nous avons montré que l’activation du système de récompense cérébral, actif pendant les états émotionnels positifs, stimule le système immunitaire et sa capacité à lutter contre les bactéries. Le prix Adelis nous permettra de comprendre si l’activité cérébrale peut aussi améliorer la réponse immunitaire dans la lutte contre le cancer ».

Pour une meilleure expérience de lecture
veuillez consulter ce site en format portrait, merci :)