L’ère post-antibiotique : Une solution au choléra et à la salmonelle

En combinant des métaux et des acides organiques, les chercheurs du Technion ont découvert un moyen efficace d'éradiquer les bactéries pathogènes in vivo et in vitro.

Alors que l'humanité s'approche de l'ère post-antibiotique - lorsque les antibiotiques ne seront plus efficaces et que même des contaminations mineures menaceront nos vies et nos exploitations - une recherche menée par le Technion, Israel Institute of Technology, suggère qu'un composé de métaux et d'acides organiques pourrait être une alternative efficace aux antibiotiques.

 Les résultats de l’étude de l’équipe de biochimistes dirigée par le Prof. Adjoint Oded Lewinson de la Faculté de Médecine Rappaport du Technion, ont récemment été publiés dans le magasine Scientific Reports.

 De nombreuses alternatives aux antibiotiques sont déjà testées par des chercheurs du monde entier. Cependant, seul deux matériaux sont intéressantes, les métaux tels que l'argent, le zinc et le cuivre (qui ont été utilisés dans l'Égypte ancienne et la Grèce pour traiter les infections et purifier les sources d'eau) et des acides organiques tels que ceux utilisés comme conservateurs d'aliments.

 Lewinson, son élève diplômé Daniel Zhitnitsky et la post-doctorante Jessica Rose - ont combiné des acides organiques et des métaux à faible concentration et ont constaté que leur combinaison est extrêmement efficace dans l’éradication de bactéries pathogènes telles que le choléra, la salmonelle et les pseudomonas, ainsi que des bactéries qui attaquent à des cultures, comme celles des tomates, les melons et les pommes.

 "La combinaison de ces deux types de substances est beaucoup plus efficace que l'utilisation de chacun séparément", a déclaré Lewinson. Appelé « inhibition synergique », cette combinaison permet l'utilisation d'acides alimentaires  avec une concentration extrêmement faible en métaux, pour la conservation des aliments et la pulvérisation des cultures".

 Il a ajouté que la capacité à abaisser la concentration de ces substances aurait des répercussions positives importantes sur l'environnement et la santé humaine. 

Source : Israel21C

Pour une meilleure expérience de lecture
veuillez consulter ce site en format portrait, merci :)