Oubliez cette idée que les poissons rouges ont seulement trois secondes de mémoire !

De petits poissons tropicaux sont les premiers à réussir le test de conscience de soi en reconnaissant leur reflet dans un miroir.

  • Le petit poisson tropical connu sous le nom de " poisson nettoyeur " vit sur les récifs coralliens
  • Il est parmi les plus petits animaux à avoir réussi le " test du miroir ".
  • Le test est utilisé depuis les années 1970 pour les études d'auto-conscience

Une espèce de poisson tropical de la taille d'un doigt humain a passé avec succès un test d'autoconscience qui est un signe clé de l'intelligence.

Les petits poissons tropicaux, connus sous le nom de « poisson crayon nain», sont capables de reconnaître leur propre réflexion, suggérant qu'une partie de leur cerveau est consciente de sa propre existence.

L'espèce est le premier poisson à avoir réussi le «test du miroir», rejoignant une liste exclusive qui comprend les grands singes, les éléphants, les orques et les grands dauphins.

Cela constitue la dernière découverte scientifique sur l'intelligence du poisson et fait suite à une découverte scientifique par des chercheurs du Technion qui prouve que le poisson rouge à une mémoire de 5 mois - démystifiant le mythe populaire selon lequel les poissons oublient tout ce qu'ils savent toutes les trois secondes.

Un petit poisson tropical connu sous le nom de nettoyeur est capable de reconnaître sa propre réflexion, suggérant qu'une partie de son cerveau est consciente de sa propre existence (photo d'archives)

Pour tester la connaissance de soi des poissons, des chercheurs du Masanori Kohda de l’Université d’Osaka, au Japon, ont mis 10 jets d’éponges sauvages dans des réservoirs individuels avec un miroir.

Sept des poissons ont attaqué leurs images en miroir au cours des premiers jours, suggérant qu'ils pensaient que leur reflet était un intru dans l'aquarium.

Les animaux ont alors commencé à se comporter de manière inhabituelle, se dirigeant vers le miroir et exécutant des mouvements devant lui.

Les chercheurs ont déclaré que ce serait une manière extrêmement inhabituelle de se comporter avec des individus de la même espèce dans la nature. Ils ont suggéré que les animaux étaient conscients que la réflexion du miroir montrait une image d'eux-mêmes.

Pour tester cela, l'équipe a injecté un gel coloré sur la tête de huit des poissons dans un endroit qu'ils ne pouvaient voir qu'à l'aide du miroir.

Sept des poissons ont ensuite passé une grande partie de leur temps à nager devant le miroir dans les positions les mieux adaptées.

Ils soutiennent que cela signifie que les poissons ont passé le test au même degré que les éléphants dans les études précédentes.

"Il s'agit du premier rapport sur la réussite du test du gel coloré chez les vertébrés en dehors des mammifères et des oiseaux" se sont exprimés les chercheurs.

Ils soutiennent que la conscience de soi est plus étroitement liée aux compétences sociales d'une espèce qu'à sa taille de cerveau ou à ses liens avec l'homme.

Jusqu'à présent, les seuls animaux à avoir définitivement passé le test du miroir étaient "relativement intelligents".

QU'EST-CE QUE LE TEST MIROIR ?
Le test du miroir est une mesure de la conscience de soi développée par Gordon Gallup Jr en 1970. Ce test évalue la conscience de soi en déterminant si un animal peut reconnaître son propre reflet dans un miroir comme une image de lui-même.
Ceci est accompli en marquant subrepticement l'animal avec un colorant inodore, et en observant si l'animal réagit d'une manière compatible avec le fait qu'il est conscient ou non que le colorant est situé sur son propre corps.

Ce comportement se caractérise par le fait que les animaux touchent les membres de leurs corps qui ont été marqués en utilisant le mirroir.

Les animaux qui ont passé le test du miroir sont les chimpanzés, les bonobos, les orangs-outans, les dauphins, les éléphants, les humains et peut-être même les pigeons. Étonnamment, seul un gorille nommé "Koko", a réussi le test. C'est probablement parce que les gorilles considèrent le contact visuel comme un geste agressif.
Chez les humains, les enfants en bas âge ont tendance à échouer à ce test jusqu'à ce qu'ils aient au moins 1,5 ou 2 ans.

Les premiers animaux à passer ce test étaient des "singes adolescents", qui appréhendaient au début leurs reflets comme une agression, avant de se rendre compte qu'ils s'agissaient d'eux mêmes.


Par HARRY PETTIT POUR MAILONLINE

Source : Dailymail

A lire également :

Pour une meilleure expérience de lecture
veuillez consulter ce site en format portrait, merci :)