Os et « poussos »*

*potion permettant la régénération osseuse dans Harry Potter. Et si vos os pouvaient repousser ? C’est la prouesse réalisée lors de deux transplantations cette année au centre médical HaEmek à Afula. La première a permis de faire repousser l’os du bras d’un patient et, la seconde, l’os du tibia. Comment ces opérations ont-elles pu avoir lieu ?

Le corps humain ne dispose pas de la capacité de faire repousser les os, du moins sans « poussos ». Cependant, la technique développée par Bonus BioGroup permet de suppléer à ce manque.

Bonus BioGroup est une start-up de biotechnologie qui a développé un système de croissance des tissus osseux pour les greffes. L’entreprise a été fondée afin de commercialiser des solutions issues de plus de dix années de recherche sur la régénération osseuse par le Dr Shai Meretzki, en collaboration avec des chercheurs du Technion (l’Institut de technologie d’Israël). Ils ont notamment développé Bonofill.

Bonofill est une méthode permettant de développer les cellules nécessaires pour une greffe osseuse. Ces cellules sont développées à partir de cellules adipeuses, (composant la graisse) du patient. Il n’y a donc pas de risque de rejet de la greffe, qui est un risque majeur pour les cas où il n’y a pas d’autogreffe. En effet, la compatibilité entre donneur et patient n’est jamais parfaite.

Les cellules adipeuses prélevées sur le patient sont mises en culture dans un bioréacteur. Grâce à ce processus, trois types de cellules sont créées : des cellules osseuses matures, des cellules osseuses non matures et des cellules endothéliales (cellules jouant un rôle dans la vascularisation, qui est l’ensemble des vaisseaux sanguins irriguant une région du corps, un organe ou un tissu). Ces cellules sont développées sur une structure minérale, qui permet à la fois l’expansion des cellules en laboratoire et procure le support nécessaire pour la croissance des cellules après transplantation. La structure minérale est ensuite découpée selon la forme nécessaire pour la greffe, comme on peut le voir sur la figure ci-dessous.

Figure 1. Structure minérale avec les cellules osseuses avant et après transplantation (crédits : Bonus BioGroup)

Après la transplantation, les cellules osseuses continuent de se multiplier, alors que les cellules endothéliales autorisent la formation de nouveaux vaisseaux sanguins. Ces mécanismes assurent la régénération osseuse qui a permis la réalisation de ces greffes inédites !

Source : http://www.bonusbiogroup.com

             France Diplomatie

Rédactrice : Odélia Teboul (odelia.teboul1@mail.huji.ac.il), doctorante à l’Université hébraïque de Jérusalem

A lire également :

Pour une meilleure expérience de lecture
veuillez consulter ce site en format portrait, merci :)