Des pistons "virtuels" pour une énergie propre

La technologie brevetée de Technion Israël offre un nouveau système de génération d’énergie propre basé sur l’évaporation et les ondes sonores

La course est lancée pour développer de nouvelles sources d'énergie propre et renouvelable pour alimenter le monde de demain. Les professeurs Yehuda Agnon et Guy Ramon du laboratoire Technion Water & Energy Technologies (WET) sont des pionniers dans la conversion d'énergie accoustique afin d'améliorer l'efficacité et la durabilité de la production d'énergie future.

L'invention brevetée introduit un dispositif écologique pour générer de la puissance mécanique, utilisant des oscillations de pression (ondes sonores). L'énergie utilisée pour générer ces oscillations auto-entretenues provient des variations de pression d'un mélange de gaz, induites par échange de phase (évaporation / condensation, sorption / désorption) au sein d'un résonateur acoustique spécialement conçu. Les oscillations de pression, une forme de puissance mécanique, peuvent ensuite être converties en électricité, au moyen d'un moteur linéaire, ou utilisées pour entraîner un cycle inversé - une pompe à chaleur thermo-acoustique, pour le chauffage ou le refroidissement.

Pour comprendre les ondes acoustiques, pensez au tonnerre qui suit l’éclairage: une expansion rapide de l’air, induite par la chaleur, qui propage le son. En présence d'un gradient de température suffisamment important, un son peut être généré spontanément et peut être maintenu aussi longtemps que la chaleur requise est fournie.

Au laboratoire Technion Water & Energy Technologies (WET)

Les ondes sonores - les champs de pression et de vélocité oscillants - ont une ressemblance frappante avec les pistons, explique le professeur Ramon. Ce sont des pistons «virtuels», car ils évitent le coût des pièces en mouvement, des tolérances serrées lubrifiées et de la construction. En tant que tels, ils pourraient remplacer les pistons mécaniques couramment utilisés pour la conversion d'énergie.

Le laboratoire développe des moyens permettant de réduire le gradient de température nécessaire afin de permettre l'utilisation de chaleur de qualité inférieure comme source d'énergie d'origine, comme de simples capteurs solaires sur le toit.

«Remplacer ces machines par leurs analogues accoustiques représente une perspective prometteuse», explique le professeur Agnon. "De telles machines sont la promesse d'une construction simple et peu coûteuse, ne nécessitant ni matériaux exotiques ni fluides nocifs."

Puissance sèche: Exploiter l'énergie de l'évaporation: Réf. ENE-1239

Pour plus d'informations, contactez:  Gabriel Shemer

A lire également :

Pour une meilleure expérience de lecture
veuillez consulter ce site en format portrait, merci :)