Visite de l’Académie des sciences au Technion

Le Technion a eu l'honneur d'accueillir une délégation de haut niveau de l'Académie française des sciences le mercredi 28 novembre 2018. La délégation a rendu visite au Technion dans le cadre d'une série d'événements académiques organisés conjointement pour marquer le 70e anniversaire de l'État d'Israël.

Représentants de l'Académie des Sciences et du Technion


Du côté français, la délégation comprenait des membres de l’Académie des sciences : Le Professeur Claude Cohen-Tannoudji, lauréat du prix Harvey (1996) et lauréat du prix Nobel (1997) et son épouse, Mne Jacqueline Veyrat Tannoudji ; Odile Eisenstein, Docteure honoraire du Technion et directrice de recherche émérite au CNRS ; Pascale Cossart de l’Institut Pasdteur et Secrétaire perpétuelle de l’Académie des sciences ; Thibault Damour, Physicien-théoricien, médaillé d’or du CNRS (2017) ; M. Philippe Boncour, Conseiller du deuxième secretaire perpétuel ; Le Professeure Catherien Brechignac ; M. Sebastien Linder, Attaché scientifique et universitaire à l’Ambassade de France en Israel et M. Patrice Servantir du Consulat français à Haifa.

La délégation a été reçue par le Professeur Adam Shwartz, premier vice-président exécutif ; le Professeur Ilan Marek de la Faculté de Chimie du Technion et membre de l’Académie des sciences, le Professeur émérite Uri Shamir de la Faculté de génie civil et environnemental et le Professeur Shie Shamir de la Faculté de génie électrique Andrew et Erna Viterbi.

Au cours de la table ronde scientifique,  Mme Odile Eisenstein s'est concentrée sur la définition de domaines de collaboration spécifiques entre le Technion et d'autres institutions académiques en France. Le professeur Eric Akkermans a parlé de la forte demande de collaboration et que l’étudiant postdoctoral serait un bon moyen de renforcer cette collaboration. Tandis que le professeur Ilan Marek a résumé tous les efforts déployés dans le passé pour renforcer les relations scientifiques entre Israël et la France.


"Il existe un intérêt croissant en France pour la collaboration universitaire avec Israël", a déclaré M. Linden. Il a notamment mentionné le programme de recherche Maimonides-Israël, qui vise à soutenir le développement de la coopération scientifique et technologique entre chercheurs français et israéliens et à renforcer le partenariat scientifique entre les groupes de recherche des deux pays en établissant des réseaux de recherche bilatéraux.

A lire également :

Pour une meilleure expérience de lecture
veuillez consulter ce site en format portrait, merci :)