Si vous ne visualisez pas ce courrier électronique, cliquez ici
AVRIL 2010
Le Technion: Fer de lance de la science et des technologies israéliennes dans le monde. La préservation de la vie est la motivation première de ses chercheurs et les retombées de ses recherches se font à l’échelle de l’humanité.

Adhérer à l’ATF: c’est encourager et participer à cette formidable dynamique de la préservation de la Vie en Israël et dans le monde.



Association Technion France
46, rue de l'Amiral Hamelin - 75116 Paris
Tél : 01 40 70 13 28 - Fax : 01 40 70 16 79
Email : technion@wanadoo.fr
Website : www.technionfrance.org ou www.technion.ac.il

Muriel Touaty
Directrice



RADIO JUDAIQUE FM, 94.8 FM CHRONIQUE DU TECHNION PAR MURIEL TOUATY
13 AVRIL 2010 A 09h45
PROCHAINE EMISSION MARDI 4 MAI 2010 09h45


Le Technion sur Youtube http://www.youtube.com/profile?user=Technion

Message du Président du Technion, Peretz Lavie: http://www.youtube.com/Technion#p/c/5C181A8A6A1CB2B4/11/oxVidoxjPew

Link1, Link2, Link3, Link4



Nouvelles du Technion et de l’ATF

Mission Annuelle du Technion France du 21 au 24 mai 2009 au Technion sur le Développement durable

Un couple israélien découvre que l´apnée du sommeil pourrait prolonger la vie

Des chercheurs au Technion ont découvert comment la structure même de la rétine améliore l´acuité visuelle

L’AFAI organise une manifestation consacrée au Technion au Moulin Brûlé de Maisons-Alfort le 5 mai prochain

Hossam Haick décoré des Palmes Académiques par le Ministre de l’Education Nationale, Monsieur Luc Chatel

Prix Wolf de Physique au Professeur Alain Aspect



Mission Annuelle du Technion France du 21 au 24 mai 2009 au Technion sur le Développement durable

Une délégation de haut niveau d’une cinquantaine de personnes se rendra au Technion du 21 au 24 mai prochain à la rencontre des chercheurs à la pointe du progrès dans les domaines du Développement durable, des Energies renouvelables et de l'Eau. Arrivée à l'Hôtel Dan Carmel de Haïfa vendredi soir, samedi journée à Safed, dimanche et lundi rencontres et sessions sur le campus. Retour lundi soir à Paris. Délégation comprenant des scientifiques, des chercheurs, des industriels, des institutionnels et des amis et soutien du Technion. Dans le cadre de cette mission se tiendra un colloque à l’Institut Lewiner de Physique Théorique sur ‘Statistical Mechanics and Quantum Transport : from Optics
to Biology
‘.
Tout le programme de la mission ATF sur www.technionfrance.org



Un couple israélien découvre que l´apnée du sommeil pourrait prolonger la vie
Des interruptions intermittentes de la respiration pendant le sommeil pourraient prolonger la vie de personnes âgées


Le syndrome d'apnée du sommeil (SAS) - interruption de la respiration, pour une durée variable, se répétant plusieurs fois pendant le sommeil - a été depuis de longues années considéré comme un facteur majeur de risque d´obstruction des artères coronariennes et de maladies cardiaques. Mais le Professeur Peretz Lavie - Président du Technion, psychologue et l’un des plus grands experts en Israël dans le domaine de la médecine de sommeil - et son épouse et co-chercheuse la biologiste cellulaire Dr. Lena Lavie ont découvert que chez les personnes âgées, une apnée modérée pourrait au contraire prolonger la vie.

L'étude menée par le couple Lavie, effectuée sur 611 sujets âgés en moyenne de 70 ans et portant sur un suivi de cinq ans, vient d´être publiée dans le «Journal of Sleep Research» (journal de la recherche sur le sommeil). De semblables arguments ont déjà été publiés par des chercheurs allemands à l´université Heinrich Heine à Düsseldorf dans «Chest», journal du Collège Américain des Pneumologues.

Le Professeur Lavie est l´auteur de plus de 340 articles scientifiques et 8 livres concernant la recherche sur le sommeil, dont un ouvrage de vulgarisation scientifique intitulé Le monde enchanté du sommeil, qui a été traduit en quinze langues. Le Dr. Lena Lavie, chercheuse émérite au Technion, collabore avec son époux, le Prof. Peretz Lavie, dans l´étude du sommeil, se focalisant sur les effets biomécaniques et cellulaires des interruptions de la respiration chez les personnes souffrant de SAS.

Plusieurs patients souffrant de SAS utilisent le CPAP (sigle anglais signifiant «pression positive continue»), appareil sous forme de masque que le patient doit porter pendant le sommeil, lui permettant une ventilation en pression positive continue. Peu confortable d´utilisation, le CPAP ne guérit pas l´apnée du sommeil mais peut en réduire les complications.

L´hypoxie intermittente - quantité insuffisante d´oxygène - déclenche une cascade d'événements tels le stress oxydatif et des processus inflammatoires susceptibles de provoquer l´athérosclérose. Mais les résultats surprenants de la nouvelle étude indiquent que, contrairement aux patients SAS jeunes ou d´âge moyen chez qui on note un taux significativement plus élevé de mortalité, l´on observe chez les patients âgés souffrant de SAS léger ou modéré un taux de mortalité légèrement inférieur à celui de la population générale.

Les chercheurs ont suggéré que le cœur des patients âgés souffrant de SAS recevrait du sang à partir d´un plus grand nombre d´artères - dites artères collatérales - créées via des processus d´angiogenèse déclenchés par l´insuffisante alimentation en oxygène. Selon les chercheurs Lavie, l’apport supplémentaire de sang protégerait ces patients dans le cas d´une éventuelle crise cardiaque.

Les chercheurs du Technion appuient leur hypothèse sur des résultats précédents obtenus par le groupe de Haifa, qui a trouvé chez des patients souffrant de SAS un taux élevé de VEGF (facteur de croissance endothélial vasculaire), protéine chargée de la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins, dont la production se déclenche en cas de chute du niveau d´oxygène dans le sang.

L´équipe du Technion a aussi trouvé d´importantes différences individuelles quant à l´effet de l´hypoxie sur la production de cette protéine; les sujets capables de produire de grandes quantités de VEGF en cas d´hypoxie avaient davantage de vaisseaux sanguins autour du cœur que les sujets qui n´étaient pas capables de produire la protéine.



Un mystère ancien résolu
Des chercheurs au Technion ont découvert comment la structure même de la rétine améliore l´acuité visuelle


Des chercheurs au Technion ont réussi à percer un mystère qui intrigue les scientifiques et les médecins depuis plus d'un siècle, concernant la manière dont la structure de la rétine contribue à l´amélioration de notre acuité visuelle. Dans un article scientifique qui sera publié dans le journal «Physical Review Letters», les chercheurs décrivent une maquette créée sur ordinateur reconstituant la rétine, à travers laquelle ils ont fait passer des rayons lumineux.

«Nos yeux ressemblent à un appareil de photos numérique», explique le Dr. Erez Ribak du département de physique, qui a résolu le problème en collaboration avec un étudiant en doctorat, Amichai Labin. «Le cristallin est situé en avant, et le détecteur - à savoir, la rétine - en arrière. Sur la partie éloignée de la rétine se trouvent les photorécepteurs, qui sont bizarrement recouverts de couches transparentes de neurones. Ces neurones servent de câblage chargé de traiter et de transmettre les images détectées vers le cerveau; mais la présence de ce câblage a pour effet de déformer ces mêmes images. On ne comprend pas pourquoi ce câblage n´est pas situé derrière les photorécepteurs, ni pourquoi on retrouve cette même particularité chez tous les vertébrés. Cette question a rendu perplexe bien des chercheurs depuis la découverte des fonctions et de la structure interne de l´œil vers la fin du 19ème siècle. Or, il y a à peine trois ans, des chercheurs ont découvert que les cellules gliales (dites cellules de Muller) qui traversent toutes les couches neuronales (ledit «câblage») de la rétine, sont capables de transmettre de la lumière. « Nous avons construit une maquette optique de la rétine puis nous y avons fait passer des rayons lumineux », explique le Dr. Erez Ribak. « Nous avons constaté que seules les rayons passant au centre de la pupille sont captés par les cellules gliales et guidés directement vers les photorécepteurs, tandis que les rayons lumineux provenant des cellules voisines ou ceux transmis de la périphérie, qui pourraient encombrer notre vision, sont rejetés et dispersés. Ce processus ne serait pas possible si les photorécepteurs étaient situés devant les couches neuronales».



L’AFAI organise une manifestation consacrée au Technion au Moulin Brûlé de Maisons-Alfort le 5 mai prochain

L’AFAI invite le Technion à Maison Alfort le 5 mai prochain

Une date incontournable : Le 5 Mai 2010, la ville de Maisons Alfort a Rendez-vous avec Israël !

L’A.F.A.I. (L’aassociation des Français Amis d’Israel) a invité l’Institut technologique du Technion en bord de Marne dans le cadre merveilleux du Moulin Brûlé.

Des visio conférences en direct du Technion, des experts français autour des tables rondes, une prestation exceptionnelle du talentueux David Serero , le séduisant baryton qui clôturera ce Forum tout en élégance...

Exposants, restauration…Entre deux conférences, prenez une pause au vert dans les magnifiques jardins du Moulin brûlé…

Le Forum ouvre ses portes à 9h00.
Programme des conférences sur demande à (email) et sur le groupe « FORUM TECHNION/VAL DE MARNE »n sur Facebook.



Le nez électronique du Dr Hossam Haick du Technion
est capable de « flairer » des maladies rénales


Hossam Haick a été nommé ‘Chevalier des Palmes Académiques’ par Luc Chatel, Ministre de l’Education Nationale pour ‘la qualité de ses travaux de recherche, son engagement en faveur d’un monde plus fraternel et sa proximité avec la France’. Il sera décoré par l’Ambassadeur de France en Israel, Christophe Bigot lors d’une prochaine cérémonie à l’Ambassade de Tel-Aviv.

À l'origine, le «nez électronique» créé par le Dr Hossam Haick (faculté d'ingénierie chimique au Technion, institut Russel Berry de nanotechnologies au Technion) était conçu pour la détection précoce du cancer. Mais au cours de son développement il s'est avéré que ce dispositif pourrait également identifier des maladies rénales; cette découverte a été publiée dans le dernier numéro du journal scientifique «ACS Nano». La détection précoce des maladies rénales est importante car, à terme, ces maladies induisent chez les patients une insuffisance rénale nécessitant la dialyse. Outre la souffrance des patients et les risques cardiovasculaires associés, cela entraîne aussi une charge économique importante. En Israël, le coût de traitement de chacun de ces patients s'élève à 300 000 shekels par an. Or, la détection précoce pourrait retarder la dialyse de plusieurs années, ce qui aurait pour effet non seulement d'améliorer spectaculairement la qualité de vie des patients, mais aussi permettrait d'économiser d’importantes sommes d'argent. L'idée de tester le nez électronique aussi sur des maladies rénales est née lors d'une conversation entre le Dr Haick, le Prof. Zaid Abassi et le Prof. Farid Nakhoul de la faculté de médecine au Technion et du centre médical Rambam; le concept repose sur le fait que les patients souffrant de maladies rénales ont une mauvaise haleine très facilement reconnaissable, que les médecins utilisent comme signe diagnostique d'insuffisance rénale chronique. Au début de la recherche le Prof. Abassi et son équipe de chercheurs ont provoqué l'insuffisance rénale avancée chez des rats, puis ils ont attaché le nez électronique à la trachée de ces rats. Les équipes du Dr Haick et du Prof. Abassi ont alors trouvé que les résultats des examens courants utilisés pour détecter ces maladies (en général il s'agit de prises de sang et d'urine) étaient identiques aux résultats obtenus avec le nez électronique. Les chercheurs ont aussi découvert la structure des substances émises, qui étaient caractéristiques des maladies rénales. Jusque-là, deux substances seulement étaient connues, mais le Dr Haick et l'équipe du Technion en ont découvert quatre autres, renforçant ainsi la sensibilité de détection. 27 substances ont été découvertes qui n'existent que chez des rats atteints de maladies rénales, et non présentes chez des rats en bonne santé. Parmi ces 27 substances, les chercheurs ont isolé les cinq plus importantes qui signalent la présence de maladie rénale. Brevetée par les chercheurs du Technion, cette découverte a suscité un vif intérêt dans la communauté médicale internationale. Le brevet porte sur la modification du nez électronique et son adaptation à la recherche dans le domaine des maladies rénales. Initialement, le nez électronique créé par le Dr Haick était conçu pour flairer et détecter des maladies. « Le patient souffle dans ce nez électronique, lequel est capable de diagnostiquer, en utilisant des détecteurs de taille manométrique, le type de maladie dont souffre le patient et même son stade, explique le Dr Haick. Le diagnostic peut s'effectuer à un stade extrêmement précoce, avant même que la maladie ait commencé à progresser. Il est alors possible, grâce à un traitement médicamenteux et un simple régime, d'avoir un impact immédiat sur la maladie et de la ralentir dès le début. Même si la maladie est détectée à un stade avancé, il est quand même possible de la ralentir significativement avec un traitement adapté et d'épargner à ces malades la dégradation rapide vers une insuffisance rénale chronique terminale et vers la dialyse. On pourra ainsi leur épargner de multiples complications cardiovasculaires dangereuses, une grande souffrance mentale et physique, sans parler de dépenses faramineuses. » «Nous avons réussi à démontrer dans nos études qu'il était possible, en utilisant des nano détecteurs, de reconnaître les patients malades, précise le Dr Haick. Le défi auquel nous faisons face à présent est de trouver le moyen de distinguer les différents types de maladies rénales ainsi que leur différents stades.» Le Prof Abassi ajoute : « Nous avons encore un long chemin à parcourir avant d'atteindre notre objectif - à savoir, un diagnostic extrêmement précoce de la maladie, à un stade où il est encore possible de la soigner et de l'arrêter. L'élaboration de détecteurs à haute sensibilité, capables de détecter les moindres signes d'insuffisance rénale, nous permettra non seulement de diagnostiquer la maladie mais aussi de suivre de près la réaction des patients au traitement. » Aujourd'hui, une étude clinique à grande échelle est effectuée, dans laquelle les chercheurs tentent de « flairer » des maladies rénales à l'aide d'échantillons respiratoires, en coopération avec le Prof Farid Nakhul - directeur de l'unité néphrologique ambulatoire à l'hôpital Rambam. Les chercheurs espèrent pouvoir classer les stades d'insuffisance rénale chronique pour pouvoir offrir un traitement précoce et efficace. Le Dr Haick a étudié et élaboré des instruments à base de détecteurs nanométriques à l'Institut Technologique de Californie (Caltech). Aujourd'hui il est directeur du laboratoire des instruments à base de nanomatériaux, laboratoire leader dans le domaine de la recherche pluridisciplinaire sur le diagnostic de maladies avec des systèmes olfactifs artificiels (nez électroniques) à base de nano-détecteur non-invasifs. Le Prof. Abassi, chercheur en sciences médicales, se focalise sur l'étude des maladies rénales et de l'hypertension artérielle à la faculté de médecine au Technion et à l'hôpital Rambam. Le Prof Nakhul étudie les complications rénales du diabète et, lors d’études cliniques, les causes et traitements de l'hypertension artérielle.



Prix Wolf de Physique

Le professeur Alain Aspect, grand ami du Technion recevra du Président de l’Etat d’Israël, Monsieur Shimon Pérès, le 13 mai prochain à Jérusalem le Prix Wolf de Physique.
L’association Technion France et le Technion, Israel Institute of Technology félicitent Alain Aspect pour son travail à œuvrer pour la science au bénéfice de l’Humanité.
15 Avril
Assemblée Générale de l’Association Technion France à l’Assemblée Nationale
21 au 25 mai
Mission ATF au Technion pour tous les amoureux
de la Science et de l’Innovation. Programme
et modalités de réservation prochainement disponible sur: www.technionfrance.org
11 au 16 Juin
Le Conseil des Gouverneurs au Technion, Haïfa
14 DECEMBRE
Evénement annuel de l’Association Technion France 14 décembre à l’Unesco sur le thème des Enjeux des Nanotechnologies sous le Haut Patronage de Monsieur Nicolas Sarkozy, Président de la République.


Vous souhaitez effectuer un don ou un legs en faveur du Technion, nous vous invitons à contacter directement le Service des Dons et legs de l'Ambassade d'Israël à Paris (01.40.76.54.45 / 46 /47)
FOCUS ENLIGNE