Si vous ne visualisez pas ce courrier électronique, cliquez ici
DECEMBER 2009 - JANVIER 2010
Le Technion: Fer de lance de la science et des technologies israéliennes dans le monde. La préservation de la vie est la motivation première de ses chercheurs et les retombées de ses recherches se font à l’échelle de l’humanité.

Adhérer à l’ATF: c’est encourager et participer à cette formidable dynamique de la préservation de la Vie en Israël et dans le monde.



Association Technion France
46, rue de l'Amiral Hamelin - 75116 Paris
Tél : 01 40 70 13 28 - Fax : 01 40 70 16 79
Email : technion@wanadoo.fr
Website : www.technionfrance.org ou www.technion.ac.il

Muriel Touaty
Directrice



RADIO JUDAIQUE FM, 94.8 FM CHRONIQUE DU TECHNION PAR MURIEL TOUATY
JEUDI 14 JANVIER 2010 A 09h30


Prochaine émission mardi 9 Février 2010 09h45



L’Association Technion France souhaite à tous ses amis, collaborateurs, partenaires et soutien du Technion en France et dans le monde une très belle année 2010

Nouvelles du Technion et de l’ATF


Evénement Annuel du Technion France 7 et 8 décembre 2009

Des chercheurs au Technion ont élaboré un moteur-fusée électrique révolutionnaire qui sera utilisé dans des satellites de petite taille

Une équipe d´étudiants et de chercheurs au Technion a créé le «Rahfan» - un hélicoptère micro-robotique capable de naviguer, de photographier et de manœuvrer de façon indépendante

Premier accord scientifique israélo-japonais

La Fondation Sophia-Antipolis a signé un accord de coopération avec le Technion



Evénement annuel Technion France lundi 7 et mardi 8 décembre 2009.

Le Technion a relevé les défis de la Croissance par l’Innovation

Mardi 8 décembre journée thématique sur la valorisation et le transfert de technologie qui a réunit quarante experts franco-israéliens au Collège de France sous le Haut Patronage de Monsieur Nicolas Sarkozy, Président de la République.
Plus de 350 personnes ont assisté à cette journée.
Voir rapport complet du colloque: www.technionfrance.org

Lundi 7 décembre, Soirée de Gala, Palais Brongniart, ‘Le Technion a fêté 85 ans d’Innovation’ en présence des professeur Henri Atlan, Peretz Lavie, Président du Technion, L’écrivain biographe Laurent Seksik, Patrick Timsit et de nombreuses personnalités françaises et israéliennes. Léa Mimoun a chanté en Hébreu et en Français des titres de Barbara, Léo Ferré, Serge Gainsbourg

Toutes les photos des événements et le rapport de la journée thématique sur www.technionfrance.org



Des chercheurs au Technion ont élaboré un moteur-fusée électrique révolutionnaire qui sera utilisé dans des satellites de petite taille



CAMILLA - le propulseur «Hall»
révolutionnaire élaboré par l´Institut
Asher de recherche spatiale au Technion
Des chercheurs à l´Institut Asher de recherche spatiale au Technion ont développé un moteur-fusée électrique révolutionnaire pour satellites de petite taille intitulé «CAMILA» (acronyme anglais signifiant «anode longitudinale magnéto-isolée coaxiale»). Il s´agit d´un propulseurs du type «Hall», lesquels sont fréquemment utilisés dans des satellites. Le Technion a breveté ce développement, qui a déjà été présenté à plusieurs conférences internationales en suscitant un vif intérêt. Le principe de fonctionnement du nouveau moteur est basé sur l´ionisation (l´extraction d´électrons des atomes) du carburant (le xénon) et son accélération à l´aide de champs électriques et magnétiques jusqu´á l´échappement. L´Institut Asher de recherche spatiale au Technion a ouvert un nouveau laboratoire de propulsion électrique afin d´y développer ce nouveau type de moteur, inventé par le Dr Alexander Kapulkin de l´Institut Asher.Ancien MC et chef du Laboratoire de Physique et d´Ingénierie à la faculté d´ingénierie aérospatiale à l´université de Dnipropetrovsk (Ukraine), le Dr Kapulkin a fait son doctorat chez un des premiers scientifiques au monde à avoir élaboré des moteurs-fusées électriques, le Professeur Alexei Morozov de l´Institut d´Energie Atomique à Moscou. Dr Kapulkin s'est rapatrié en Israël en 1999; il est devenu chercheur au Technion en 2000. Les chercheurs expliquent que dans un moteur-fusée habituel (moteur thermique chimique) la vitesse du gaz d´échappement ne dépasse pas 4-5 km/seconde, vitesse très inférieure par rapport aux vitesses d´échappement obtenues dans des moteurs-fusées électriques. La vitesse d´échappement peut varier en fonction de la mission précise du satellite mais il existe une vitesse optimale du gaz d'échappement qui est, dans la plupart des satellites, environ 20 km par seconde. Cette vitesse est suffisamment élevée pour pouvoir réduire la quantité de carburant nécessaire lors de missions spatiales et, chemin faisant, réduire la masse totale du satellite - ce qui diminue le coût du lancement. La plupart des satellites lancés actuellement sont des satellites de petite taille équipés de petits moteurs-fusées électriques à consommation faible, semblables au moteur développé au Technion. Mais le moteurs inventé au Technion comprend trois modifications spéciales qui n´existent pas dans les autres propulseurs du type «Hall»:
  1. Modification de la configuration de l´anode: dans les propulseur «Hall» habituels, le champ de travail de l´anode est perpendiculaire à l´axe du moteur. Dans le cas de «CAMILA», il est parallèle.
  2. L´alimentation de carburant (le gaz xénon) ne se fait pas directement par l´anode mais à l´aide d´un distributeur spécial de gaz, isolé de tout contact direct avec l´anode.
  3. Dans les propulseurs «Hall» existant aujourd´hui le champ magnétique est quasiment radial (perpendiculaire à l´axe du moteur), tendis que chez «CAMILA» le champ magnétique a une configuration spéciale et bien plus complexe. Dans la zone d´accélération des ions (sortie du moteur) le champ magnétique est radial, tendis que de l´autre côté, c´est à dire sur l´anode (la zone d´ionisation), le champ magnétique est parallèle à l´axe du moteur.

Ces modifications importantes permettent d´éviter la perte d´ions dans les parois du moteur, et ainsi de réduire davantage la consommation de carburant et d´accroître significativement l´efficience. Le propulseur «Hall» élaboré au Technion sera utilisé principalement dans l´industrie satellitaire israélienne.



Une équipe d´étudiants et de chercheurs au Technion a créé le «Rahfan» - un hélicoptère micro-robotique capable de naviguer, de photographier et de manœuvrer de façon indépendante

Cet hélicoptère pourra être utilisé lors d´opérations spéciales et pourra effectuer des missions d´observation, de surveillance et de localisation.



le «Rahfan» en train de survoler la faculté
d´ingénierie informatique au Technion
Photographe: Le Professeur Shaul Markovitz,
bureau du porte-parole du Technion
«Homepage», le journal de la faculté des sciences informatiques au Technion, a récemment publié la construction, par des étudiant à la faculté, du «Rahfan» - hélicoptère micro-robotique capable de naviguer, de photographier et de manœuvrer de façon indépendante, utilisable lors d´opérations spéciales et capable d´effectuer des missions d´observation, de surveillance et de localisation. «Aujourd´hui, après plusieurs phases de développement, nous avons réussi à obtenir un poids total ne dépassant pas un kilo, et une autonomie de vol de 30 à 40 minutes, explique Ronen Keidar, ingénieur chargé du laboratoire des systèmes intelligents au Technion. Le «Rahfan» est capable de pénétrer un immeuble par la fenêtre, remplir sa mission, puis ressortir.» Le Professeur Ehud Rivlin, directeur du projet à la faculté, explique que les étudiants sous sa direction ont surtout contribué aux systèmes de traitement de données et de la vision artificielle. «En installant plusieurs capteurs différents sur cette plateforme nous l´avons rendue capable de détecter des obstacles, éviter des collisions, maintenir son altitude, et s´orienter à l´aide d´un plan tridimensionnel.» Pour l´instant, la caméra est située sur le ventre de l´appareil mais les chercheurs ont l´intention d´en installer une seconde afin d´obtenir une prise de vue avant et arrière - ce qui aura pour résultat de lui donner un panorama horizontal efficace de 360 degrés. «Nous lui avons ajouté également un «Pocket PC», ce qui permet d´accroître la capacité de traitement de données», ajoute Erel Uziel, diplômé de la faculté des sciences informatiques au Technion ayant participé au projet.
L´ordinateur contrôle le «Rahfan» via à une boîte de commande installée sur l´appareil et chargée du pilotage; le «Rahfan» communique avec une station au sol pour recevoir des instructions de vol et pour transmettre des données de localisation et des images, en utilisant les capacité informatiques du Pocket-PC». Le projet est dirigé par le Professeur Ehud Rivlin de la faculté des sciences informatiques, le Professeur Pini Gurfil de la faculté d´ingénierie aérospatiale, l´ingénieur en charge du laboratoire des systèmes intelligents Ronen Keidar, et l´ingénieur de matériel Segei Danilian. Le financement provient de la fondation Devorah et du «Programme du Technion de Systèmes Autonomes».



Premier accord scientifique israélo-japonais

Des chercheurs japonais et des chercheurs du Technion vont élaborer conjointement une plateforme destinée à créer des vaisseaux sanguins et de cellules sanguines à base de cellules souche embryonnaires

Des chercheurs japonais et des chercheurs du Technion vont élaborer conjointement une plateforme destinée à créer des vaisseaux sanguins et de cellules sanguines à base de cellules souche embryonnaires, ainsi qu´à base de cellules adultes converties en cellules embryonnaires. Il s´agit d´un premier accord scientifique israélo japonais. Le Professeur Itskovitz-Eldor de la faculté Rappaport de médecine au Technion, et des chercheurs au «Rikan Research» (Japon), ont conjointement obtenu de la part des ministères des sciences japonais et israélien une bourse de $600,000 visant l´élaboration de cette plateforme unique. Le professeur Itskovitz-Eldor a qualifié cet accord scientifique d´historique et a aussi exprimé son espoir que d´autres accords suivront l´exemple de celui-ci. «Le Japon est une superpuissance dans le domaine de la recherche sur les cellules souche et la conversion de cellules adultes en cellules embryonnaires, a précisé Itskovitz-Eldor; les scientifiques japonais sont les plus avancés au monde dans ce domaine et la plateforme unique que nous somme en train de créer conjointement permettra, à terme, d´élaborer de nouvelles façons d´utiliser des cellules souche».




La Fondation Sophia-Antipolis a signé un accord de coopération avec le Technion

La Fondation Sophia Antipolis a signé un accord de coopération avec le Technion. L’objectif est de développer des relations entre les structures françaises et israéliennes grâce à la promotion et au développement des activités bilatérales pour aider à l’internationalisation des entreprises, d’informer sur les pôles de compétitivité clusters et de participer à des événements sur ce thème en France comme en Israël.
De plus, l’accord prévoit de développer des formations communes et de faciliter les relations dans le cadre de montage de projets européens communs sur les appels à proposition. Le texte prépare également le projet d’incubateur sur le modèle israélien qui devrait ouvrir à Sophia Antipolis en 2010.
Le Technion compte 13 000 élèves et son centre de recherche travaille notamment sur les biotechnologies, les technologies de la communication et de l’information, les microsatellites, les microsystèmes, la nanoélectronique par la biotechnologie, l’optoélectronique, l’ingénierie des protéines et la technologie des logiciels.
Créée en 1984 par le sénateur français Pierre Laffitte, la Fondation Sophia Antipolis a pour objectif l’animation scientifique et culturelle du parc de Sophia Antipolis (1 300 entreprises, 30 000 emplois). Son objectif est de faciliter les échanges et les réflexions prospectives, au niveau français, européen et international, dans les domaines de la science et de l’industrie.
15 Avril
Assemblée Générale de l’Association Technion France à l’Assemblée Nationale
21 au 25 mai
Mission ATF au Technion pour tous les amoureux de la Science et de l’Innovation. Programme et modalités de réservation prochainement disponible sur technionfrance.org
11 au 16 Juin
Le Conseil des Gouverneurs au Technion, Haïfa
Evénement annuel de l’Association Technion France en décembre (Date en cours)


Vous souhaitez effectuer un don ou un legs en faveur du Technion, nous vous invitons à contacter directement le Service des Dons et legs de l'Ambassade d'Israël à Paris (01.40.76.54.45 / 46 /47)
FOCUS ENLIGNE