Si vous ne visualisez pas ce courrier électronique, cliquez ici
FEVRIER 2012

Le Technion: Fer de lance de la science et des technologies israéliennes dans le monde. La préservation de la vie est la motivation première de ses chercheurs et les retombées de ses recherches se font à l’échelle de l’humanité.

Adhérer à l’ATF: c’est encourager et participer à cette formidable dynamique de la préservation de la Vie en Israël et dans le monde.



Association Technion France
46, rue de l'Amiral Hamelin - 75116 Paris
Tél : 01 40 70 13 28 - Fax : 01 40 70 16 79
Email : muriel.touaty@technionfrance.org
Website : www.technionfrance.org ou www.technion.ac.il

Muriel Touaty
Directrice Générale



RADIO JUDAIQUE FM, 94.8 FM CHRONIQUE DU TECHNION PAR MURIEL TOUATY
LE 6 MARS 2012 A 9H45


Retrouvez l’Association Technion France sur Facebook

Retrouvez ‘Technion Live’ sur Facebook

Le Blog de Muriel Touaty

Link1, Link2, Link3, Link4

Vous souhaitez adhérer au TECHNION FRANCE et faire ainsi partie du progrès scientifique et technologique here

Vous souhaitez soutenir l’excellence de la recherche et nos étudiants au TECHNION, ISRAEL INSTITUTE OF TECHNOLOGY here



Le Professeur Dan Shechtman, Prix Nobel de chimie 2011 sera à Paris les 8, 9 et 10 février prochain

Conference du Professeur Shechtman à l'ESPCI ParisTech

Prix d'Israël en statistique au professuer. Binyamini du Technion

Des chercheurs du Technion proposent enfin des Nanocapsules qui ne perdent pas en vitamines

Les Chercheurs de l'Institut The Scripps Research et du Technion ont développé un ordinateur biologique fait à partir de molécules biologiques

‘Technion Mentors’



Le Professeur Dan Shechtman, Prix Nobel de chimie 2011 était à Paris les 8, 9 et 10 février derniers

Le Professeur Dan Shechtman, Prix Nobel de Chimie 2011, était à Paris les 8, 9 et 10 février derniers, accompagné de son épouse MadameTsipi Shechtman, pour des journées intenses et passionnantes organisées par l’Association Technion France.

Nombreux nous ont fait l'honneur et l'amitié de participer aux différentes manifestations organisées à son intention. Le professeur Dan Shechtman a pu se rendre compte tout au long de son séjour de la qualité des relations tissées entre la France et Israël, dans les communautés scientifiques et industrielles, notamment avec le Technion, Israel Institute of Technology.

Son agenda s'est déroulé comme suit:

8 février : Diner Annuel du CRIF auquel Dan Shechtman était un des invités d’honneur.

9 Février : Petit déjeuner conjointement organisé avec les Amis de la Fondation France Israël au Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche avec la participation du Ministre, Monsieur Laurent Wauquiez, et d’éminents scientifiques et industriels français. Une conférence à l’ESPCI pour les étudiants et les chercheurs de l’école. Visualisez la vidéo de la conférence : http://www.espci.fr/fr/actualites/2012-370/conference-exceptionnelle-dan-3682
Un cocktail organisé à Hôtel de Ville de Paris, accueilli par Messieurs Jean-Louis Missika et Pierre Schapira, Adjoints de Monsieur Bertrand Delanoë, Maire de Paris.

10 Février : conférence à la Maison de la Chimie accueillie par le Professeur Bernard Bigot, Président de la Fondation de la Maison de la Chimie, devant des scientifiques et des amis de l’ATF : Professeur Claude Cohen Tannoudji, Prix Nobel de Physique, Professeur Jacques Friedel, éminent Physicien, Denis Gratias, collègues du Professeur Shechtman et bien d'autres.

Déjeuner privé en compagnie de l’Ambassadeur d’Israël en France, M. Yossi Gal.

Conférence au Palais de la Découverte, organisée par Mme Claudie Haigneré, Présidente d’Universcience (http://www.universcience.fr/fr/accueil), M. Bruno Revellin-Falcoz, Président de l’Académie des Technologies, et M. Joël de Rosnay, Conseiller de la Présidente. A la fin de cette conférence exceptionnelle, un moment très émouvant, des étudiants présents ont offert à Dan Shechtman un merveilleux cadeau : son nom constitué d’éléments du tableau périodique.

Suivez ce lien pour voir toutes les photos de chacun de ces évènements : http://erezlichtfeld.jalbum.net/PrixNobelChimie

Le Professeur Dan Shechtman, la Gouvernance du Technion et l'Association Technion France remercient très chaleureusement tous les acteurs scientifiques et institutionnels qui nous ont reçus pendant ces journées, avec autant de professionnalisme, d'enthousiasme et de chaleur.

Rendez-vous cette année encore pour d'autres aventures scientifiques entre la France et le Technion.





Conference du Professeur Shechtman à l'ESPCI ParisTech

L’israélien Dan Shechtman, prix Nobel de chimie 2011, est en France pour quelques conférences. A l’Espci, jeudi 9 février, il a raconté l’histoire de sa découverte des quasi cristaux (la video est en ligne). En particulier, la longue marche vers l’acceptation de ce résultat surprenant.

Le fait que sa découverte ait mis du temps à être racontée est connue. Mais il a apporté quelques détails intéressants pour l’histoire des sciences.

Pour planter le décor il a rappelé que les années 80 ont été bénies pour la «chimie». En 1986, c’est la découverte de supraconducteurs à haute température. En 1985, c’est la découverte des fullerènes. Et en 1984, la sienne sur les quasi-cristaux. A chaque fois des surprises et des prix Nobel à la clé. Mais, comme l’a fait remarqué Dan Shechtman, seul son travail a reçu beaucoup d’objections. Les autres ont été immédiatement acceptés.

Il a alors détaillé trois phases de ce rejet et malgré la légèreté avec laquelle il revient sur ces épisodes, on sent qu’il en a quand même un peu bavé.

Première phase : dans son labo

C’est en 1982 que sur son carnet de laboratoire il note que la figure de diffraction qu’il observe présente une symétrie anormale et en fait interdite. Pendant deux ans, il n’arrive pas à publier. Son propre directeur lui dit de prendre la porte en lui disant de relire ses livres. Dans son exposé, il résume cette situation en montrant un petit chat se promenant au bord d’une route bordée de bergers allemands... Pour l’anecdote il rappelle aussi que pour ses examens, comme ses camarades, il avait évidemment démontré haut la main que la symétrie observée était impossible !

Deuxième objection : les cristallographes

Entre 1984 et 1987, une seconde phase de rejet s’ouvre. La moins connue il me semble. 1984 est la date de la première publication dans Physcial review Letters, avec ses co-auteurs, Denis Gratias, John Cahn et Ilan Blech. En juin 1985, un autre article paraît, correspondant en fait à un article de 1984 refusé par une revue... L’opposition vient en fait de l’Union internationale de cristallographie. Elle déclare qu’il n’y a pas de preuves car pour elle il faut des figures de diffraction obtenues avec des rayons X. Or Shechtman a travaillé avec des faisceaux d’électrons ! Le chimiste a fait remarquer dans son exposé que ses cristaux étaient trop petits pour que des rayons X puissent voir quelque chose. Ces oeillères culturelles remontent en fait à la naissance de la cristallographie, qui historiquement, en 1912 avec von Laue, a débuté avec des rayons X. Il faut attendre 1987 pour faire changer d’avis l’institution. Une publication indépendante décrit un gros cristal et sa figure de diffraction aux rayons X : elle présente une symétrie interdite. Cette fois la communauté est convaincue... Et en 1991, la définition d’un cristal a même été changée. Ce qui compte n’est pas l’agencement des atomes mais la forme de la figure de diffraction (donc le cristal vu dans l’espace réciproque).

Troisième rejet : le "Dieu" de la chimie

Enfin, entre 1987 et 1994, c’est la phase connue de l’opposition de Linus Pauling, double prix Nobel (chimie et paix). C’est peut être là que Shechtman est le plus amer. En fait la polémique avec son illustre prédécesseur se termine par la mort de Pauling (on peut d’ailleurs voir sur ce site que les «fans» de Pauling ne considèrent pas que leur idole a eu tort...). Ce dernier pensait que Shechtman voyait non pas un mais au moins deux cristaux «jumeaux». Hélas les preuves sont claires : quand on change les orientations du cristal ou quand on diminue le faisceau on obtient des figures incompatibles avec des «jumeaux». En fait Pauling fera plein de modèles qui seront invalidés. Perfide, Shechtman rappelle aussi que Pauling s’est planté sur la structure de l’ADN. Il raconte aussi une histoire incroyable. Quelques temps avant sa mort, Pauling lui écrit (une vraie lettre) en lui suggérant d’écrire tous les deux un article sur les quasi cristaux. Shechtman répond qu’il faudrait tout de même se mette d’accord avant sur leur existence... La suggestion en est restée là.

A la fin de l’exposé, en s’adressant surtout aux jeunes présents dans les amphi, le Nobel a tiré quelques leçons, qui pourraient faire sourire si elles ne venaient pas après cet édifiant récit. «Il faut être professionnel, tenace et courageux».

Dernière anecdote, tout autant édifiante sur la science. Il y a quelques mois, Shechtman a entendu un collègue lui dire que ce dernier avait trouvé dans ses archives des clichés de diffraction présentant la fameuse symétrie interdite. Et d’après la date c’était avant 1982 ! Ce chercheur a alors contacté l’étudiant en thèse qui avait fait les manips pour lui demander s’il avait remarqué cela. «Oui j’avais vu. Mais si je vous l’avais montré, pensez-vous que j’aurais pu terminer ma thèse ?» a répondu l’ancien thésard. Visiblement le prof a sous-entendu auprès de Shechtman que son élève avait sans doute raison...

source: Blog de David Larousserie, jounaliste



Prix d'Israël en statistique au prof. Binyamini du Technion

Le ministre de l'Education Guidon Saar a annoncé jeudi soir dernier que le lauréat du prix d'Israël en recherche économique et statistique pour l'année 2012 est le professeur Yoav Binyamini du Technion.



Des chercheurs du Technion proposent enfin des Nanocapsules qui ne perdent pas en vitamines

Boissons energizer, jus concentrés…les boissons énergisantes ont envahi les rayons de supermarchés. Seul inconvénient : la chaine de commercialisation leur fait parfois perdre leurs apports nutritifs. Un problème désormais résolu grâce aux nanocapsules : une invention des chercheurs du Technion, en Israël.

Les nutritionnistes sont formels : les jus de fruits pressés doivent être bus dans l’heure, sinon ils perdent leurs vitamines. Dans les rayons frais de nos supermarchés, ces vitamines sont protégées par des agents conservateurs. Des agents qui ont eux aussi, un impact sur les apports nutritifs de nos boissons. Un problème peu médiatisé, consommation oblige, mais sur lequel des équipes de scientifiques se penchent depuis des années. L’objectif : maintenir les bienfaits nutritifs des boissons quelque soient les moyens de transport et de livraison qu’elles aient pu subir.

Pour la première fois, un groupe de recherche, dirigé par le Docteur Yoav Livni propose une réponse au problème. Le concept : des nanocapsules créées a base d’ingrédients alimentaires. Celles-ci auraient la faculté « d’emprisonner » les vitamines et autres apports nutritifs. La notion de nanocapsule est assez connue dans le monde scientifique mais aucune équipe de recherche n’avait, jusqu’alors, réussi à faire aboutir le concept. Les capsules étaient toujours trop grosses et transformaient la couleur des solutions liquides. Un préjudice inenvisageable pour les producteurs des grandes marques de boissons.

La découverte du Docteur Livni a ainsi enclenché une petite révolution dans le monde de la production des jus de fruits et pourrait dépasser le secteur alimentaire. Lors d’une interview donnée cette semaine, au Jérusalem Post, Yoav Livni a annoncé qu’elle concentrait désormais ses recherches sur le domaine médical. Son prochain défi : adapter les nanocapsules aux médicaments anti-cancer afin d’en rendre les substances bioactives plus performantes.

Source : Israel Valley



Les Chercheurs de l'Institut The Scripps Research et du Technion ont développé un ordinateur biologique fait à partir de molécules biologiques

Les scientifiques de l’Institut The Scripps research et du Technion ont développé un ordinateur biologique fait entièrement à partir de molécules biologiques qui est en mesure de décrypter des images emmagasinées dans de l’ADN. Les travaux de l’équipe s’inspirent de la machine de Turing.

Dans cette machine, à la base de l’informatique moderne, les données et les instructions étaient inscrites sur un long ruban de papier qui entrait dans la machine. Le programme les recevait et pouvait décider, selon les règles qu’on lui avait indiquées, quelle opération était requise pour chaque information.

Les scientifiques de la Scripps ont fait la même chose, mais avec des molécules biologiques. À l’intérieur d’un grand tube, ils ont mélangé une mixture chimique qui est en mesure de recréer de façon constante des opérations sur une hélice d’ADN. L’ADN encodé entre donc dans le tube et l’ADN décodé en ressort. L’ordinateur de l’équipe a été en mesure de prendre une image encodée dans l’ADN et d’en faire une version décodée, fluorescente.

Pour le moment, les applications ne sont pas claires. Il n’est pas possible de gérer les données d’une façon linéaire comme le ferait un ordinateur électronique. En fait, les ordinateurs moléculaires sont une masse de réactions chimiques qui se passent en parallèle. Aussi, il n’est toujours pas possible de créer un ordinateur avec plusieurs programmes : un ordinateur moléculaire ne réalise qu’une tâche précise.

Mais il y a de l’avenir dans cette technologie. Selon le professeur Ehud Keinan, dans un futur pas si lointain, ce genre d’ordinateur pourrait interagir directement avec n’importe quel système biologique sans avoir besoin d’une interface, puisque l’information entrante consiste en des molécules biologiques qui interagissent le long d’une cascade d’événements chimiques programmables. On imagine bien les applications que cela pourrait avoir dans le monde médical.



‘Technion Mentors’

Notre objectif : Intégrer les jeunes élèves expérimentés et talentueux du Technion à des positions seniors.

Par quel moyen? : Les élèves expérimentés (les Mentors) aident et encadrent les jeunes élèves dans plusieurs domaines, tels que :

  • Gérer le Management et les dilemmes professionnels
  • Développement professionnel et personnel
  • Aide à la création d’un Business Plan
  • Consulting à court-terme

Si vous êtes un élève du Technion efficace, motivé et expérimenté qui veut aider d’autres élèves du Technion, veuillez nous contacter pour plus d’informations et à joindre le Mentors Program.

Si vous êtes un élève du Technion, à la recherche d’accompagnement et de tutorat dans un des domaines mentionnés, n’hésitez pas à nous contacter et à joindre le Mentors Program.


Contacts :
Tel. 972-4-8293710
E-mail: mentors@alumni.technion.ac.il - Anna Uster, manager and developer of community programs.
Lien: http://www.technion-alumni.org/?cmd=project.0&act=read&id=386

Lundi 23 Avril
Assemblée Générale de l’Association Technion France à l’Assemblée Nationale
Vendredi 18 au lundi 21 Mai
Mission ATF au Technion pour tous les amoureux de la Science et de l’Innovation. Programme et modalités de réservation prochainement disponible sur technionfrance.org.
Renseignement au
01. 40. 70. 13. 28
10 au 13 Juin
Le Conseil des Gouverneurs au
Technion, Haïfa.
Jeudi 25 Octobre
Dîner privé à la résidence de l’Ambassadeur d’Israël en France Monsieur Yossi Gal
Décembre 2012 - Dates à venir
Evénement annuel de l’Association Technion France : ‘Le Technion relève les enjeux du Numérique pour un Monde Nouveau’


Vous souhaitez effectuer un don ou un legs en faveur du Technion, nous vous invitons à contacter directement le Service des Dons et legs de l'Ambassade d'Israël à Paris (01.40.76.54.45 / 46 /47)
FOCUS ENLIGNE