Si vous ne visualisez pas ce courrier électronique, cliquez ici
SEPTEMBRE 2009
Le Technion: Fer de lance de la science et des technologies israéliennes dans le monde. La préservation de la vie est la motivation première de ses chercheurs et les retombées de ses recherches se font à l’échelle de l’humanité.

Adhérer à l’ATF: c’est encourager et participer à cette formidable dynamique de la préservation de la Vie en Israël et dans le monde.



Association Technion France
46, rue de l'Amiral Hamelin - 75116 Paris
Tél : 01 40 70 13 28 - Fax : 01 40 70 16 79
Email : technion@wanadoo.fr
Website : www.technionfrance.org ou www.technion.ac.il

Muriel Touaty
Directrice



RADIO JUDAIQUE FM, 94.8 FM CHRONIQUE DU TECHNION PAR MURIEL TOUATY
MARDI 8 SEPTEMBRE 2009
Prochaine émission Mardi 6 octobre à 9h45.

Link1, Link2, Link3, Link4, Link5, Link6, sur le médicament Azilect du Technion



Nouvelles du Technion et de l’ATF

A NOTER DANS VOS AGENDAS
Evénement annuel Technion France lundi 7 et mardi 8 décembre 2009


Le Technion relève les défis de la Croissance par l’Innovation’ :
Mardi 8 décembre au Collège de France.

Lundi 7 décembre, Soirée de Gala, Palais Brongniart, ‘Le Technion fête 85 ans d’Innovation’ en présence des professeurs Hubert Reeves et Henri Atlan, du nouveau Président du Technion, le professeur Peretz Lavie et de nombreuses personnalités françaises et israéliennes. Partie artistique, Léa Mimoun chantera en Hébreu et en Français des titres de Barbara, Léo Ferré, Serge Gainsbourg…. http://www.youtube.com/watch?v=e-n_NGd4N3I

Voir programmes et communiqué pour inscription et réservation:
www.technionfrance.org


CONTACT: muriel.touaty@technionfrance.org Tel : 01 40 70 13 28



Communiqué de l’Evémenent Annuel du Technion France 7 et 8 décembre 2009

PARIS TECH et le TECHNION signent un accord de coopération

Le nez électronique du Dr Hossam Haick

Muriel Touaty décorée Chevalier dans l’Ordre National du Mérite

Un étudiant en doctorat au Technion décroche le prix du « jeune chercheur d'exception »

ISRAEL ITECH 2009

LES RENCONTRES FRANCO- ISRAELIENNES POUR L’INNOVATION ET LA COOPERATION ORGANISE PAR LA FONDATION SOPHIA ANTIPOLIS



L’Association Technion France présente ‘Le Technion relève les Défis de la Croissance par l’Innovation’
Mardi 8 décembre 2009 Collège de France
Sous le haut Patronage de Monsieur Nicolas Sarkozy, Président de la République
Sous le Patronage de SE l’Ambassadeur d’Israel en France Monsieur Daniel Shek


La thématique de l'accompagnement de l'innovation demeure centrale pour le développement des entreprises et de l'activité économique.
La France s’est engagée depuis une dizaine d’années dans une politique active en matière d’innovation accentuée par la réforme mise en œuvre depuis deux ans par le Président de la République et son gouvernement. L’un des objectifs est d’intensifier la dynamique d’innovation et de tisser des liens plus étroits entre la recherche publique et la recherche privée. Israël est classé parmi les pays les plus innovants au monde grâce à une approche pragmatique de la recherche et de son interaction avec les mondes industriel et économique. Les coopérations scientifiques et technologiques bilatérales avec Israël prennent progressivement en compte cette composante supplémentaire de la recherche orientée vers la demande économique. En Israël, entreprendre n’est pas un acte solitaire. Cela nécessite un environnement propice où divers acteurs s’impliquent dans le processus permettant de transformer un résultat de recherche en une opportunité de créer une entreprise. Il faut des politiques publiques d’accompagnement à la création et à la reprise d’entreprises, des financements associés, une bonne performance des structures d’appui et de soutien et, parfois, un accompagnement dans le démarrage de la nouvelle entreprise. Un processus interactif est très souhaitable entre l’université, les chercheurs et l'industrie. La France possède un excellent dispositif de recherche fondamentale, mais les retombées industrielles issues de la recherche sont encore trop réduites. Israël, avec un nombre de chercheurs beaucoup plus restreint, possède un savoir-faire pour la transformation en réalité industrielle et économique des résultats de la recherche. Ce colloque va montrer, au travers du modèle israélien et plus particulièrement de celui du Technion, Israel Institute of Technology, comment sensibiliser les chercheurs à la valorisation de la recherche par le transfert de technologie et la création d’entreprises. Il permettra un débat sur le rôle des différents acteurs, dans les domaines scientifiques, industriels, financiers et institutionnels en France et en Israël. Chacun des deux pays pourra tirer profit de l'expérience de l'autre pour améliorer ses propres performances en confrontant les expériences et modèles respectifs. Tous les intervenants, tant du côté israélien que du côté français, sont des personnalités reconnues du monde de la recherche, de la valorisation et de l'industrie qui, par leur parcours professionnel, constituent des exemples de transfert réussi. Ils montreront aussi que faire valoriser la recherche n'est en rien préjudiciable à la qualité de la recherche fondamentale. La recherche fondamentale et la valorisation ne sont pas deux univers antagonistes mais au contraire deux univers complémentaires. La recherche doit être pensée sur le long terme et la valorisation avec des perspectives à plus court terme. Enfin, au cours de ce colloque, le Président du Technion remettra le diplôme de 'Docteur Honoris Causa' du Technion, Israel Institute of Technology, à Jean-Marie Lehn, Professeur au Collège de France et Prix Nobel de Chimie 1987. La veille, le 7 décembre, un dîner de gala exceptionnel se tiendra au Plais Brongniart, qui fêtera les 85 ans d’innovation du Technion, en présence de Hubert Reeves, Henri Atlan, le Président du Technion, le professeur Peretz Lavie, Laurent Seksik, écrivain biographe d’Albert Einstein, la chanteuse exceptionnelle Léa Mimoun, et d’autres personnalités prestigieuses.



Paris Tech et le Technion signent un accord de coopération

Le 20 mars 2009, Paris Tech, l’Institut de Sciences et Technologies de Paris, qui regroupe 11 Grandes écoles d’Ingénieurs* et une Grande école de management (HEC) a signé un accord de coopération avec le Technion. Cet accord fait suite à la visite du Président de Paris Tech, Cyrille van Effenterre, qui s’était rendu en Israël du 16 au 20 mai 2008, à l’occasion du symposium des lauréats du prix Nobel « Landmarks in Science » organisé dans le cadre du 60ème anniversaire de la création de l’Etat d’Israël, par l’association Technion France. A cette occasion, il avait visité le Technion et décidé de mettre en place un accord-cadre. Cet accord prévoit notamment des échanges d’étudiants, d’enseignants-chercheurs, et la possibilité de mettre en place des projets de recherche conjoints. Il constitue un cadre favorable à la mise en place d’accords plus spécifiques, établis par les écoles de Paris Tech, dans des domaines particuliers. Plusieurs écoles, comme l’Ecole des Mines Paris Tech, l’école Polytechnique, l’école des Arts et Métiers Paris Tech, qui ont déjà des relations avec le Technion, pourront utiliser cet accord pour renforcer leurs échanges.
* Agro Paris Tech, Arts et Métiers Paris Tech, Chimie Paris Tech, Ecole des Ponts Paris Tech, Ecole Polytechnique, ENSAE Paris Tech, ENSTA Paris Tech, ESPCI Paris Tech, Mines Paris Tech, Télécom Paris Tech.



Le nez électronique du Dr Hossam Haick du Technion
est capable de « flairer » des maladies rénales


La détection précoce des maladies rénales grâce à un dispositif « renifleur »
permettra de ralentir leur progression


À l'origine, le «nez électronique» créé par le Dr Hossam Haick (faculté d'ingénierie chimique au Technion, institut Russel Berry de nanotechnologies au Technion) était conçu pour la détection précoce du cancer. Mais au cours de son développement il s'est avéré que ce dispositif pourrait également identifier des maladies rénales; cette découverte a été publiée dans le dernier numéro du journal scientifique «ACS Nano». La détection précoce des maladies rénales est importante car, à terme, ces maladies induisent chez les patients une insuffisance rénale nécessitant la dialyse. Outre la souffrance des patients et les risques cardiovasculaires associés, cela entraîne aussi une charge économique importante. En Israël, le coût de traitement de chacun de ces patients s'élève à 300 000 shekels par an. Or, la détection précoce pourrait retarder la dialyse de plusieurs années, ce qui aurait pour effet non seulement d'améliorer spectaculairement la qualité de vie des patients, mais aussi permettrait d'économiser d’importantes sommes d'argent. L'idée de tester le nez électronique aussi sur des maladies rénales est née lors d'une conversation entre le Dr Haick, le Prof. Zaid Abassi et le Prof. Farid Nakhoul de la faculté de médecine au Technion et du centre médical Rambam; le concept repose sur le fait que les patients souffrant de maladies rénales ont une mauvaise haleine très facilement reconnaissable, que les médecins utilisent comme signe diagnostique d'insuffisance rénale chronique. Au début de la recherche le Prof. Abassi et son équipe de chercheurs ont provoqué l'insuffisance rénale avancée chez des rats, puis ils ont attaché le nez électronique à la trachée de ces rats. Les équipes du Dr Haick et du Prof. Abassi ont alors trouvé que les résultats des examens courants utilisés pour détecter ces maladies (en général il s'agit de prises de sang et d'urine) étaient identiques aux résultats obtenus avec le nez électronique. Les chercheurs ont aussi découvert la structure des substances émises, qui étaient caractéristiques des maladies rénales. Jusque-là, deux substances seulement étaient connues, mais le Dr Haick et l'équipe du Technion en ont découvert quatre autres, renforçant ainsi la sensibilité de détection. 27 substances ont été découvertes qui n'existent que chez des rats atteints de maladies rénales, et non présentes chez des rats en bonne santé. Parmi ces 27 substances, les chercheurs ont isolé les cinq plus importantes qui signalent la présence de maladie rénale. Brevetée par les chercheurs du Technion, cette découverte a suscité un vif intérêt dans la communauté médicale internationale. Le brevet porte sur la modification du nez électronique et son adaptation à la recherche dans le domaine des maladies rénales. Initialement, le nez électronique créé par le Dr Haick était conçu pour flairer et détecter des maladies. « Le patient souffle dans ce nez électronique, lequel est capable de diagnostiquer, en utilisant des détecteurs de taille manométrique, le type de maladie dont souffre le patient et même son stade, explique le Dr Haick. Le diagnostic peut s'effectuer à un stade extrêmement précoce, avant même que la maladie ait commencé à progresser. Il est alors possible, grâce à un traitement médicamenteux et un simple régime, d'avoir un impact immédiat sur la maladie et de la ralentir dès le début. Même si la maladie est détectée à un stade avancé, il est quand même possible de la ralentir significativement avec un traitement adapté et d'épargner à ces malades la dégradation rapide vers une insuffisance rénale chronique terminale et vers la dialyse. On pourra ainsi leur épargner de multiples complications cardiovasculaires dangereuses, une grande souffrance mentale et physique, sans parler de dépenses faramineuses. » «Nous avons réussi à démontrer dans nos études qu'il était possible, en utilisant des nano-détecteurs, de reconnaître les patients malades, précise le Dr Haick. Le défi auquel nous faisons face à présent est de trouver le moyen de distinguer les différents types de maladies rénales ainsi que leur différents stades.» Le Prof Abassi ajoute : « Nous avons encore un long chemin à parcourir avant d'atteindre notre objectif - à savoir, un diagnostic extrêmement précoce de la maladie, à un stade où il est encore possible de la soigner et de l'arrêter. L'élaboration de détecteurs à haute sensibilité, capables de détecter les moindres signes d'insuffisance rénale, nous permettra non seulement de diagnostiquer la maladie mais aussi de suivre de près la réaction des patients au traitement. » Aujourd'hui, une étude clinique à grande échelle est effectuée, dans laquelle les chercheurs tentent de « flairer » des maladies rénales à l'aide d'échantillons respiratoires, en coopération avec le Prof Farid Nakhul - directeur de l'unité néphrologique ambulatoire à l'hôpital Rambam. Les chercheurs espèrent pouvoir classer les stades d'insuffisance rénale chronique pour pouvoir offrir un traitement précoce et efficace. Le Dr Haick a étudié et élaboré des instruments à base de détecteurs nanométriques à l'Institut Technologique de Californie (Caltech). Aujourd'hui il est directeur du laboratoire des instruments à base de nanomatériaux, laboratoire leader dans le domaine de la recherche pluridisciplinaire sur le diagnostic de maladies avec des systèmes olfactifs artificiels (nez électroniques) à base de nano-détecteur non-invasifs. Le Prof. Abassi, chercheur en sciences médicales, se focalise sur l'étude des maladies rénales et de l'hypertension artérielle à la faculté de médecine au Technion et à l'hôpital Rambam. Le Prof Nakhul étudie les complications rénales du diabète et, lors d’études cliniques, les causes et traitements de l'hypertension artérielle.



Muriel Touaty décorée Chevalier dans l’Ordre National du Mérite

Grand moment d’émotion pour les amis d’Israël et du Technion au Ministère de l’Enseignement Supérieur hier après-midi. Muriel Touaty, Directeur Exécutif du Technion France, promue en Mai 2009 Chevalier de l’Ordre National du Mérite, a reçu la médaille à 18 heures des mains de Valérie Pécresse, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. L’insigne (qui fut créé par le sculpteur-médailleur français Max Leognany) est une étoile à six branches doubles, émaillées de bleu, en argent pour les chevaliers. La cérémonie a été inaugurée par l’ancienne Première Ministre, Edith Cresson. La présidente de la Fondation France-Israël et ex-Ministre Nicole GUEDJ était présente ainsi que Perrine Dufoix Déléguée Générale de la Fondation France-Israël. Tous les discours ont mis en valeur la qualité exceptionnelle du travail réalisé par Muriel Touaty pour promouvoir les bonnes relations scientifiques et technologiques entre les deux pays. Sa capacité de conviction et ses qualités humaines lui ont permis sans aucun doute de faire avancer de manière réelle et opérationnelle les relations binationales.La signature de nombreux accords de coopérations universitaires entre le Technion et des centres de Recherche en France se sont multipliés depuis 8 ans. A elle seule elle a réussi, par la force du poignet et grâce à une tenacité sans faille, à organiser un nombre de rencontres incroyable entre la France et Israël. Nous avons noté la présence à la cérémonie du Sénateur Pierre Laffitte; du Conseiller pour la recherche auprès du Président de la République Bernard Belloc; de l’Ambassadeur D’Israël en France Daniel Shek; du Président du Consistoire de France Joël Mergui; de l’Association Technion France et son Président Jacques Lewiner et de plus de 150 personnalités dont Michel Le Goc (American University-Washington); du Général Darmon de l’association France-Israel Alliance Général Koening; de Jacques Beer-Gabel Administrateur de la Chambre de Commerce France Israël. Des universitaires et chercheurs du CNRS, INSERM, UNIVERSITES, ESCP-EAP ont assisté à cet évènement tout à fait exceptionnel.



Un étudiant en doctorat au Technion décroche le prix du « jeune chercheur d'exception » lors de la conférence annuelle de la « European Materials Research Society » (société européenne de la recherche en matériaux)

Guy Ankonina, étudiant en doctorat à la faculté d'ingénierie des matériaux au Technion, a gagné le prix du « jeune chercheur d’exception » à l'occasion de la plus grande et de la plus importante conférence européenne dans le domaine d'ingénierie des matériaux, réunie en juin 2009 à Strasbourg, avec la participation d'environ 2 500 chercheurs. Les recherches effectuées par Guy Ankonina portent sur des couches fines d'oxyde de titane, utilisées dans des dispositifs électroniques conçus pour détecter des gazes. En créant des couches ultrafines à l'aide de faisceaux laser à haute énergie (des lasers « excimer »), il est possible de contrôler la taille des points et de la microstructure des couches et ainsi de leur donner des caractéristiques uniques améliorant leur capacité de détection. Ce processus, élaboré à l'université de Columbia à New York, a été déjà appliqué avec succès dans la production des lits de silicone à multiples cristaux (pour des écrans de téléphones portables). Cette technologie a été utilisée ici pour la première fois dans la production de couches ultrafines d'oxyde de titane, matériau céramique courant ayant de multiples applications potentielles - détecteurs de gaz, cellules solaires, photo-catalyseurs, etc. Le directeur de thèse de Guy Ankonina, le Dr Avner Rothschild, a précisé que ces recherches (initiées par le Prof. Yigal Koen du Technion en partenariat avec le Prof. James Im de l'université de Columbia) démontrent pour la première fois qu'il est possible d'appliquer cette technologie, élaborée à Columbia pour des métaux et des semi-conducteurs, à des matériaux céramiques.



ISRAEL ITECH 2009

A l'initiative de l'IE-Club, En collaboration avec la mission économique de l'Ambassade de France à Tel-Aviv et Ubifrance, l'IE-Club, l'AFDEL, CroissancePlus et la Chambre de Commerce France-Israël & l’association TECHNION France vous proposent : ISRAEL ITECH 2009 du 22 au 25 novembre 2009.

En présence de Monsieur Christian ESTROSI, Ministre de l’Industrie le 23/09 et 24/09 Matinée * Ce voyage d'échanges et d'études, à destination des entrepreneurs et investisseurs, offre de nombreuses opportunités de rencontres avec l'ensemble de l'écosystème ITech israélien, des visites ciblées dans les entreprises leaders du secteur (Alvarion - Modu - Amdocs - Rad - Checkpoint...), du Capital Risque (Gemini - Pitango...), la visite du Technion de Haïfa haut lieu de la recherche et du centre R&D de Intel ainsi que des dîners et cocktails avec les personnalités emblématiques des secteurs ITech.

Programme détaillé :
- Départ de Paris le dimanche 22 novembre 2009 à 14h45 à destination de Tel-Aviv sur vol régulier arrivée à 20h00 heure locale
- Retour de Tel-Aviv le mercredi 25 novembre à 17h00 sur vol régulier arrivée à 21h10 heure locale
- Possibilité d'un retour différé avec léger supplément - nous consulter
- Hébergement à l’hôtel Carlton de Tel-Aviv en chambre single (option chambre double - nous consulter)

Ce voyage comprend les vols aller-retour, l’hébergement, les taxes et transferts, l’assurance annulation - rapatriement, les petits-déjeuners et déjeuners ainsi que les invitations aux cocktails et l’ensemble des activités précisées dans l’agenda.

Prix adhérents : 1950 €
Prix invités : 2200 € 


Places limitées - Plus de 38 inscrits à ce jour Partenaires : CFNews, 01 Informatique, L’Atelier BNP Paribas Group.



MISSION DE PME MEMBRES DE POLES DE COMPETITIVITE EN ISRAËL

Fort du succès de la première édition, la Fondation Sophia Antipolis, dans le cadre de ses partenariats israéliens (MATIMOP, Centre de R&D de l’Industrie Israélienne ...) organise pour la 2ème année consécutive : LES RENCONTRES FRANCO- ISRAELIENNES POUR L’INNOVATION ET LA COOPERATION DU 30 NOVEMBRE AU 4 DECEMBRE 2009

Ces rencontres ont pour objectif de faciliter le montage de coopérations R&D entre entités françaises et israéliennes. Elles seront l’occasion de prendre des contacts avec le monde économique, les grandes entreprises et les PME, les grandes universités, les organismes de recherche, les ventures capital... israéliens, et de développer des contacts de longue durée.

Au programme, 3 capitales technologiques avec à chaque lieu des occasions de rencontres B to B :
Tel Aviv : Véritable capitale technologique, on trouve à Tel Aviv des innovations et technologies à la pointe dans tous les secteurs d’activité et notamment alimentaire, textiles, produits chimiques, la métallurgie, l'automobile, les équipements électriques et électroniques…Technion, Haifa : Israël Institute of Technology - Le Technion créé en 1912, est la plus ancienne des universités d'Israël et compte environ 13 000 élèves, originaires de 35 pays du monde. Le Technion est aussi un centre de recherche. La fusion des sciences et des technologies a fait de la recherche une activité en grande partie multidisciplinaire. Aussi, le Technion a établi des pôles d'excellence dans des domaines essentiels au développement scientifique et technologique futur d'Israël. Ces pôles fournissent au Technion une structure flexible pour répondre aux nouvelles priorités de la recherche.
Les pôles d'excellence multidisciplinaires exercent leur activité dans les domaines suivants : séparation avancée et membranes, biotechnologie, catalyse, technologies de la communication et de l'information, fluides complexes, microstructures et macromolécules, matériaux et structures composites, haute température et supraconductivité, science de l'interface, microsatellites, microsystèmes, nanoélectronique par la biotechnologie, optoélectronique, ingénierie des protéines, technologie des logiciels…www.technion.ac.il
Bionegev, Beer Sheva : BioNegev a récemment été créé sur les conseils du Professeur Rivka Carmi, Président de l’Université Ben-Gurion, pour capitaliser sur les réussites académiques mondialement connues de l’Université de Ben-Gurion et du centre médical de l’Université de Soroka, créateurs de valeur-ajouté économique pour la région de Néguev mais également transférant son savoir-faire aux autres pôles en Europe. BioNegev représente les efforts collectifs de l’Université de Ben-Gurion, du centre médical de l’Université de Soroka, de l’institut national de Biotechnologie du Negev, et d’autres entités régionales dans plusieurs programmes cadre (7ème PCRD) de la Commission Européenne, les Programmes de la Compétitivité et de l’Innovation CIP... Il est également membre du CEBR, le conseil des Bio-régions européennes, et représente l’Etat d’Israël dans le comité de pilotage CEBR.
www.bgu.ac.il Comme habituellement mis en place pour chacune des missions, nos partenaires vous proposeront alors des réunion et rencontres ciblées en fonction de vos attentes. Il vous sera bien entendu possible de choisir les villes que vous souhaitez. Les frais de participation s’élèvent à 600 € (comprenant frais d’hébergement, de restauration et d’organisation des entretiens individualisés).
Lundi 12 Janvier
Présentation de Focucell, société de biotechnologie innovante issue de la recherche au Technion organisé par Biotech Développement Conseils et l’Association Technion France. Renseignement : 01 78 99 43 99 Mademoiselle Victoire Rieunier, email : vrieunier@gmail.com
Jeudi 23 Avril
Assemblée Générale de ATF à l’Assemblée Nationale, mot de bienvenue par Bernard Debré 
Vous souhaitez devenir membre de l’Association Technion France :
www.technionfrance.org
8 au 11 mai
Mission ATF au Technion pour tous les amoureux de la Science et de l’Innovation : tout le programme et les modalités de réservation : www.technionfrance.org
31 mai au 3 juin
Le Conseil des Gouverneurs au Technion
Evénement annuel Technion France
‘Le Technion relève les défis de la Croissance par l’Innovation’
Lundi 7 décembre
Soirée de Gala, Palais Brongniart ‘Et si Einstein m’était re-conté’
Mardi 8 décembre
Le Technion relève les défis de la Croissance par l’Innovation au Collège de France


Vous souhaitez effectuer un don ou un legs en faveur du Technion, nous vous invitons à contacter directement le Service des Dons et legs de l'Ambassade d'Israël à Paris (01.40.76.54.45 / 46 /47)
FOCUS ENLIGNE