RECHERCHE SITE ATF
RECHERCHE SITE TECHNION
home > Professeur Peretz Lavie
Quel est le secret du succès du Technion?
Il est un fait que depuis quatre-vingt années qu’il existe le Technion a su se réinventer.

Pendant les premières vingt-cinq années, le Technion forme plus de soudeurs, de menuisiers, et d´électriciens en cours du soir que d´ingénieurs. Dans les années cinquante, la faculté d´ingénierie aéronautique (la première faculté installée sur le campus du Mont Carmel) pose les fondements de l´industrie aérospatiale israélienne. Vingt-cinq ans plus tard, le Technion crée un centre de microélectroniques - qui devient la base du développement de l´industrie Hi-Tech israélienne - et une excellente faculté de médecine.

La recherche technologique scientifique dans le XXIe siècle est en train de changer devant nos yeux. Ce siècle se distinguera par une explosion des connaissances, celles-ci doublant en quantité tous les 3-4 ans et rendant la coopération interdisciplinaire entre scientifiques indispensable. Les centres interdisciplinaires de recherche du Technion, tels l´Institut Russel Berrie de Nanotechnologie, le Centre Interdisciplinaire Lorry Lokey des Sciences de la Vie et de l´Ingénierie, et le Programme de Systèmes Autonomes, ont permis au Technion de dépasser les frontières traditionnelles et d´entamer de nouveaux dialogues scientifiques.

Le XXIe siècle sera marqué par des questions existentielles et par notre capacité à affronter le réchauffement global, la surpopulation et la diminution des sources naturelles d´énergie; c´est la réponse apportée à ces questions qui décidera de l´avenir de nos petits-enfants et de nos arrière-petits-enfants. Il nous appartient de chercher des sources renouvelables et non polluantes d´énergie. Nous avons ainsi créé le Programme Énergie du Technion, l´Institut Grand de Recherche sur l´Eau, et avons également mis en place des bourses de recherche dans les domaines de l´énergie, de l´écologie et des études de l´environnement.
Afin de maintenir son statut de leader, le Technion doit faire partie du processus de mondialisation. La mondialisation des universités au XXIe siècle se distingue par la migration massive des jeunes. L´ONU estime qu´en 2007 2,5 millions d´étudiants faisaient leurs études à l´étranger; et que dans dix ans ce chiffre aura atteint 7,5 millions. J´ai participé aux initiatives prises par le Technion dans ce sens: l´École Internationale d´Ingénieurs, ouverte l´an dernier, et le Programme International de Gestion et d´Administration, lancé cette année. La position du Technion dans le monde sera déterminée non seulement par la qualité de ses chercheurs et de ses enseignants, mais aussi par sa capacité à franchir les frontières physiques et à rejoindre la vague de mondialisation dans l´éducation supérieure.